Choisir des plantes mellifères

Que serait un jardin sans insectes butineurs ? Un verger vide et un potager où il n'y aurait pas grand-chose à se mettre sous la dent, car ce sont ces insectes qui nous garantissent de belles récoltes, en fécondant la plupart des fleurs. Autant en prendre soin en leur offrant des plantes qui les attireront.

Choisir des plantes mellifères

Invitez tout le monde

Pour améliorer la fécondation des fleurs au verger et au potager, il ne faut pas seulement miser sur les plantes qui plaisent à l'abeille domestique. Incluez dans vos plantations ornementales des fleurs qui attireront les abeilles solitaires et les bourdons. Seuls ces derniers peuvent féconder, par exemple, les fleurs de haricots, qui sont trop profondes pour l'abeille commune. Les fleurs profondes, comme celles des courges, sont aussi mieux fécondées par les bourdons. Mais les meilleurs pollinisateurs des fleurs des arbres fruitiers restent les abeilles. Elles reviendront plus volontiers chez vous si elles y trouvent des ressources intéressantes tout au long de l'année.

N'oubliez pas non plus de satisfaire les butineurs secondaires, comme les mouches des fleurs, les petites guêpes (qui ne piquent pas !), les papillons, etc. A eux seuls, ces insectes ne peuvent vous garantir une bonne récolte. Mais si par malheur une intempérie empêchait les abeilles et les bourdons de travailler, ces butineurs secondaires constitueraient une assurance récolte tout à fait intéressante ! Vous l'avez compris : la bonne stratégie consiste à inviter la plus grande diversité de butineurs au jardin.

Choisir des plantes mellifères

Faites les bons choix

Dans un jardin écologique, les plantes sauvages sont importantes car elles plaisent à tous les butineurs des environs. Laissez donc des parties non plantées pousser en hautes herbes et fauchez-les en automne (en enlevant le foin). Un verger fleuri de façon artificielle, avec une pelouse impeccable autour sera moins bien butiné qu'un verger grouillant de fleurs sauvages. Les plantations ont toutefois l'avantage d'offrir de la ressource dans les zones où les butineurs ont du mal à se maintenir, dans les régions céréalières, par exemple.

Dans ce cas, optez pour des plantations mêlant les essences suivantes:
Arbousier, Aubépines, Aulnes, Caryoptéris, Épine-vinette, Escallonia, Elsholtzia, Exochorde, Genêts nains, Glycine, Hélénies, Heptacodium, Laurier-tin, Lavandes, Lavatères arbustives, Lierre, Lupins, Mélisse, Népéta, Noisetiers, Photinia, Pommier d'ornement, Prunellier, Raphiolepis, Romarin, Sauges à petites fleurs, Saules, Spirées, Thym, Trèfles.

Choisir des plantes mellifères

Bien les disposer

Les butineurs ne font pas de paysagisme et peu importe que vous installiez vos plantes mellifères en rangs ou en massifs. Si vous avez des ruches, installez-les à quelques dizaines de mètres. Si vous souhaitez voir vos arbres fruitiers bien fréquentés au moment de la floraison, choisissez des plantes qui seront en fleurs un peu avant et un peu après mais pas en même temps, les insectes ayant tendance à se concentrer sur les plus "rentables" pour eux et délaissant les fleurs moins riches. Il sera judicieux de mêler les arbres fruitiers aux plantations mellifères, en bosquets ou bien disposant une haie à fleur autour de l'endroit où vous cultivez les arbres fruitiers.

Par ici le spectacle

Lorsque vos plantes seront en fleurs, n'hésitez pas à aller regarder de très près le manège des insectes qui les butinent. Vous découvrirez des différences très nettes. Par exemple, les bourdons sortent plus longtemps que les abeilles, même par temps de pluie. Mais certains butineurs trichent, comme la grosse abeille charpentière : elle a une trompe si forte qu'elle perce les fleurs plutôt que d'aller se frotter au pollen !

+ voir: Notre liste de plantes mellifères.

M. Jean-Michel GROULT
 
Pépinières PLANFOR
1950 Route de Cère
40090 UCHACQ - FRANCE
Tel : +33(0)5 58 75 90 80
Fax : +33(0)5 58 06 48 54