Protéger les plantes du froid

A l'approche du froid, n'oubliez pas d'apporter une protection à vos plantes frileuses, celles qui ne sont pas assez rustiques, comme on dit, pour supporter l'hiver à venir. Sinon, elle ne repartirait pas au printemps, ou alors de façon affaiblie.

Protéger les plantes du froid

A l'abri ou au repos

Pour faire passer l'hiver à une plante fragile, il faut la mettre en repos forcé. Si elle restait en végétation, elle serait plus sensible au froid. Pour celles qui perdent leurs tiges en hiver, c'est simple : il suffit de protéger le sol à l'endroit où elles se trouvent. Pour les autres, qui doivent garder leurs feuilles (on dit qu'elles sont persistantes), c'est plus compliqué. La protection doit laisser passer assez de lumière pour que les feuilles ne périssent pas. Il est impossible de laisser plusieurs mois d'affilée dans le noir une plante qui doit garder ses feuilles vertes !

Hivernage des plantes

Les bananiers

Le bananier du Japon (Musa basjoo) peut se mettre en repos forcé. Après les premières gelées, qui ont froissé ses feuilles, il faut couper le "tronc", et le couvrir d'une matière isolante (feuilles mortes, paille, foin, etc.). En calant toute cette masse avec du voile d'hivernage qui sera lui-même maintenu en place par de grosses pierres ou des cavaliers, le bananier restera en repos de longs mois et résistera jusqu'à -20°C !

Protéger les plantes du froid

Les palmiers et les oliviers

Ils font partie des plantes qui ne peuvent être plongées sous une couche de feuilles mortes et il faut donc les préparer de façon différente. Commencez par apporter de la paille sur le sol, qui protègera les racines. Faites-la monter le long du tronc s'il n'est pas trop grand. Comme il n'est pas possible de couvrir les branches avec un matériau opaque, enrubannez le tronc et les branches de plusieurs épaisseurs de voile d'hivernage. Si les palmiers sont petits, tendez le voile sur des arceaux : le voile emprisonnera de l'air qui jouera le rôle d'isolant, à la place des feuilles mortes. Cette protection est moins efficace qu'une couche de feuilles mortes, mais elle vous fera gagner de précieux degrés autour de nombreuses plantes frileuses !

Protéger les plantes du froid

Mettez-leur un maillot

N'oubliez pas de protéger la tige des plantes sensibles, même si elles sont assez résistantes. Les rosiers greffés sur tige par exemple, sont plus fragile que les rosiers poussant en buisson. Et même s'ils sont rustiques, les buis et autres topiaires en tige craignent les courants d'air glacé en hiver, qui les fait souffrir. Emmitouflez-les dans une double épaisseur de voile d'hivernage (il n'est pas besoin de couvrir le sol). Attachez avec des liens faisant plusieurs fois le tour du tronc, en serrant assez pour que les vents d'hiver n'arrachent pas tout.

De l'air au printemps !

Pensez à aérer les protections lorsque vient la fin de l'hiver. Il suffit de quelques journées douces pour sous l'abri, il règne une chaleur tropicale ! Cela incite la plante à entrer en végétation, alors que les gelées ne sont pas encore terminées. Ouvrez la protection le matin et refermez-la le soir. C'est une étape contraignante mais qui en vaut la peine pour les plantes fragiles qui redémarrent tôt en saison.

M. Jean-Michel GROULT
 
Pépinières PLANFOR
1950 Route de Cère
40090 UCHACQ - FRANCE
Tel : +33(0)5 58 75 90 80
Fax : +33(0)5 58 06 48 54