Travail du Sol

Que l’on soit novice ou expérimenté, il y a une étape essentielle à ne pas rater en jardinage: le travail du sol.
Il sera nécessaire quelle que soit la plantation envisagée, et de celui-ci dépend en grande partie la réussite de la plantation. Nul n’est besoin de s’équiper de gros matériel, une bêche ou une pelle seront suffisants si vous décidez de planter quelques arbustes. En revanche, dans le cas de plantation de masse (haie...), des outils plus lourds et pratiques seront plus adaptés. Pensez à louer plutôt que d’acheter, cela est souvent bien plus économique.

Racines

Plus un arbre sera grand, plus ses racines prendront de la place.
Autant leur faciliter la tâche dès le début en travaillant le sol

Objectifs

Quel que soit l'arbre ou l'arbuste que vous plantez, son développement est étroitement lié à celui de ses racines. C’est grâce à ses racines qu’il s’alimente, et donc sa croissance et sa rigueur dépendront directement de son développement racinaire.

Le développement racinaire optimal s'obtient dans un milieu frais et aéré. Ainsi une racine placée à l'air libre dans un climat saturé en eau se développera parfaitement. A l'inverse, une racine plongée dans l'eau dépérira par manque d'air. On s'attachera donc à favoriser cet équilibre air/eau, essentiel au développement racinaire, par le travail du sol.

Tous les conseils sur le travail du sol et la plantation seront donc guidés par ce principe.

En pratique

Peu importe les outils utilisés, pelle, tarière, charrue, il faut retourner votre sol afin de l'aérer

La quantité de terre à remuer n'est pas à négliger. Ainsi pour de jeunes plants en motte ou à racines nues, on essaiera de travailler le sol sur une largeur de 40 cm et autant en profondeur. Pour des plants plus âgés et donc des mottes plus importantes, la quantité de terre travaillée sera évidemment supérieure, et sera proportionnelle à la taille de la motte.

Attention, si votre terrain laisse apparaître des zones mal drainées: reprofilez-le, posez un drain ou ne plantez sur ces zones que des espèces qui s'y prêtent.

terreau

Faut-il apporter du terreau ?

Le terreau est naturellement acide, et conviendra à tous les types de plantes, à l’exception des plants truffiers.

Un terreau de qualité se composera de tourbes, d’éléments drainants comme l’écorce de résineux et d’éléments nutritifs comme le fumier. Le fait de mélanger du terreau à votre sol aérera donc celui-ci et favorisera l'enracinement et la croissance de vos arbres ou arbustes.

Cela sera d’autant plus vrai si votre sol est argileux, sableux, ou très compact.

Si vous avez la possibilité d’avoir du fumier, ou bien si vous avez beaucoup de déchets de tonte, cela sera aussi efficace. Enfouissez-les légèrement et laissez reposer plusieurs mois avant plantation.

En revanche, n’ajoutez jamais de sable à votre sol, car celui-ci ne ferait qu’asphyxier davantage le milieu.

 
Pépinières PLANFOR
1950 Route de Cère
40090 UCHACQ - FRANCE
Tel : +33(0)5 58 75 90 80
Fax : +33(0)5 58 06 48 54