En cas de sécheresse ou de canicule

Le thermomètre reste haut et la pluie se fait attendre ? Les végétaux souffrent et l'on passe d'une situation de manque d'eau à celui d'une sécheresse plus prolongée. Voici quelques astuces pour réagir en cas d'urgence.

En cas de sécheresse ou de canicule
En cas de sécheresse ou de canicule
Lorsque le buis devient jaune, il n'est plus en état de manque d'eau, mais de sécheresse.

Sécheresse ou manque d'eau ?

Les étés peuvent connaître des périodes plus ou moins humides, avant ou après des périodes de sécheresse et de fortes chaleurs. Les plantes souffrent de ce brusque changement de conditions et elles s'assoiffent beaucoup plus vite. Mais il y a deux stades à distinguer :

- le manque d'eau : la plante ralentit sa croissance mais montre peu de signes de souffrance. Les boutons à fleurs (pour les végétaux fleurissant en été) tombent ou ne se forment plus, les feuilles tombent un peu plus que d'ordinaire (elles donnent une impression d'automne précoce), elles peuvent prendre un teint mat et flétrir un peu. Un peu d'arrosage et tout repart.

- l'état de sécheresse : les vieilles feuilles se racornissent, souvent sans tomber de la tige, toute la plante grille, les bourgeons et les jeunes feuilles flétrissent. Parfois, l'écorce peut se fendre. Là, il faudra à la plante un temps long, parfois une année entière, pour se refaire une santé.

En cas de sécheresse ou de canicule
Aménagez une cuvette pour augmenter la capacité d'arrosage au pied, si besoin.

Arrosez dès que le feuillage plie

Les plantes qui exigent beaucoup d'eau voient leur feuillage prendre d'abord un teint un peu pâle, puis se ramollissent très vite. Arrosez-les dès ce stade, sans excès (5 litres pour 1 m² par exemple). Cela les maintient en l'état, même si l'eau peut manquer un peu, mais elles ne risquent pas de se retrouver en état de sécheresse.

En cas de sécheresse ou de canicule
Un paillis inesthétique mais efficace en cas de sécheresse.

Pas de paillis ? Pas de panique !

Lorsque le temps est sec, au diable l'esthétique s'il s'agit de sauver les plantes. Toute matière pouvant couvrir le sol est bonne à prendre : carton de récupération, déchets verts, vieille moquette… Vous pouvez aussi étaler des tuiles à même le sol ou des pierres. Attention toutefois : ces matériaux emmagasinent la chaleur et renvoient la lumière du soleil vers le dessous des feuilles. Le paillis protège les racines et la souche, parfois au détriment du feuillage.

En cas de sécheresse ou de canicule
Mieux vaut couper sévèrement : cela repartira !

Si vous ne pouvez pas arroser

En cas de sécheresse, la meilleure solution sera de tailler les végétaux que vous ne pouvez pas arroser. N'hésitez pas à couper les branches de moitié. Il vaut mieux cela plutôt que de perdre la plante ! Dans certains cas, les végétaux se mettent en repos, comme s'il s'agissait de l'hiver. Ce phénomène se produit lorsque le temps s'assèche progressivement, et non pas d'un seul coup. On appelle cela l'estivation, comme l'hibernation. Lorsque les conditions redeviennent plus humides, la plante forme de nouvelles feuilles, comme au printemps, et elle craint alors une arrière-saison qui verrait venir les gelées très tôt. Certains, comme les pommiers, peuvent se mettre à fleurir en automne, les fleurs n'ayant bien sûr pas le temps de donner des fruits viables avant l'hiver. Tout n'est donc pas fini lorsque les pluies reviennent !

M. Jean-Michel GROULT
 
Pépinières PLANFOR
1950 Route de Cère
40090 UCHACQ - FRANCE
Tel : +33(0)5 58 75 90 80
Fax : +33(0)5 58 06 48 54