Les cochenilles farineuses

Ces insectes piqueurs se cachent sous des amas blancs faisant penser à de la farine, d'où leur nom. On les rencontre surtout sur les plantes d'intérieur, où elles peuvent constituer un véritable fléau.

Les cochenilles farineuses

Les cochenilles farineuses

Les symptômes

Dans les anfractuosités de la tige ou à la base des feuilles, apparaissent de petits amas blanc pur, de texture velue. Avec le temps, ces amas se multiplient et prolifèrent sur les jeunes pousses. La plante perd alors rapidement de la vigueur. Ses feuilles peuvent tomber prématurément, sa croissance est ralentie, ses jeunes feuilles sont déformées sous l'effet de la piqûre des insectes.

Son cycle

La cochenille farineuse est un insecte extrêmement prolifique. Lorsque les températures sont chaudes, il ne s'écoule qu'un mois entre deux générations successives. Les femelles se remplissent d'œufs, qui donnent naissance à de toutes petites cochenilles, qui grossissent très vite en suçant la sève de la plante. Les insectes sont couverts de sécrétions cireuses qui leur donnent leur aspect cotonneux, et leur offre une certaine protection.

Comment lutter

Il ne faut pas laisser s'installer ces insectes, sous peine de les voir proliférer rapidement et prendre le dessus. Ce ravageur s'avère particulièrement coriace et il est probable que vous ne l'éradiquerez pas en une seule fois. Si les insectes sont peu nombreux, détruisez-les avec un coton-tige imbibé d'alcool. Sinon, effectuez une pulvérisation d'insecticide à base d'extraits de pyrèthre. Repérez toute recrudescence et intervenez dès que les cochenilles farineuses commencent à réapparaître. La lutte est longue !

Comment l'éviter

Certaines plantes sont plus sensibles que d'autres à ce ravageur. On les retrouve plus souvent sur les cactées, les plantes grasses (ou plantes succulentes) ainsi que les fougères mais toute plante est susceptible de les héberger. Mettez en quarantaine les nouvelles plantes sensibles. Une atmosphère sèche favorise l'installation de ce parasite : des pulvérisations régulières sur le feuillage (pour les plantes qui le supportent) réduisent le risque.

A savoir

Les plantes sorties à l'extérieur sont plus volontiers fréquentées par les prédateurs naturels de la cochenille farineuse, qui en régulent la population. Les coccinelles peuvent par exemple " nettoyer" une plante de ses cochenilles farineuses, surtout après une grosse pluie car ces dernières se retrouveront à nu !

M. Jean-Michel GROULT
 
Pépinières PLANFOR
1950 Route de Cère
40090 UCHACQ - FRANCE
Tel : +33(0)5 58 75 90 80
Fax : +33(0)5 58 06 48 54