Les cicadelles

Ces insectes sont des cousins des cigales, mais en plus petit, d'où leur nom. Les cicadelles ne chantent pas mais provoquent de vrais dégâts sur les plantes car ce sont de redoutables insectes piqueurs.

Les cicadelles

Les cicadelles

Les symptômes

Les plantes attaquées voient leurs bourgeons dépérir. Lorsque vous vous approchez de la plante, les insectes s'échappent brusquement en bondissant. Vous remarquerez que ces insectes se retrouvent toujours sur la même plante qu'ils attaquent. Leur présence sur le végétal n'est donc pas due au hasard. En les observant de plus près, vous pourrez distinguer ces insectes, parfois vivement colorés, alignés en file indienne le long des feuilles et des tiges, ou rangés les uns à côté des autres. Avec les pucerons, les cicadelles constituent d'importants vecteurs de maladies qu'elles transmettent aux plantes par le biais de leurs piqûres. Elles sont par exemple responsables du noircissement des boutons de rhododendron.

Son cycle

Les œufs passent l'hiver sur la plante et éclosent tôt au printemps. Il en sort des cicadelles au stade larvaire, très mobiles et qui se mettent immédiatement à piquer la plante sur les parties les plus tendres, c'est-à-dire sur les jeunes bourgeons en train de démarrer. Gloutonnes, les petites bestioles se développent à toute allure et ont atteint leur stade adulte au début de l'été. Les cicadelles adultes se reproduisent dans le courant de l'été et pondent sur les plantes qui seront à nouveau infestées au printemps suivant.

Comment lutter

La lutte contre les cicadelles est très difficile, ne serait-ce qu'à cause de la grande mobilité des insectes. Il est plus efficace de lutter contre les pontes, en effectuant un traitement d'hiver (émulsion d'huile à pulvériser), vers le mois de février. La fine pellicule d'huile qui recouvrira les œufs les étouffera. En cours de saison, la pulvérisation d'un insecticide de contact (extrait de pyrèthre ou composés similaires) permet de réduire le nombre de cicadelles adultes.

Comment l'éviter

Les cicadelles venant à tire-d'aile sur les plantes, il est presque impossible de les éviter. Sur les plantes qui attirent des cicadelles spécifiques (rhododendron, en particulier), la meilleure prévention consiste à ne pas planter les végétaux sensibles en masse et à les "diluer" au sein de plantes non sensibles.

A savoir

La cicadelle blanchâtre (Metcalfa) est devenue très abondante dans les jardins du sud-ouest et du pourtour méditerranéen depuis quelques années. Cette espèce originaire d'Amérique du Nord s'est bien implantée et peut causer de véritable pullulation dans les jardins, particulièrement sur les arbustes à l'ombre. Les plantes sur lesquelles cette cicadelle se développe perdent de la vigueur. Les apiculteurs, eux, ne voit pas cette prolifération d'un mauvais œil puisque les abeilles récupèrent le miellat que secrètent les cicadelles. Ils en tirent même un miel spécial, le miel de metcalfa, qui paraît-il aurait un arôme de compote !

M. Jean-Michel GROULT
 
Pépinières PLANFOR
1950 Route de Cère
40090 UCHACQ - FRANCE
Tel : +33(0)5 58 75 90 80
Fax : +33(0)5 58 06 48 54