Les pucerons lanigères

Ce sont des pucerons particuliers, qui ressemblent à des amas de laine. Leur présence cause la déformation des branches, surtout sur les pommiers. Il est impératif de lutter contre ce parasite.

Les pucerons lanigères

Les pucerons lanigères

Les symptômes

La présence de pucerons lanigères se détecte par deux symptômes. Le premier est celui de colonies longues de plusieurs centimètres, garnies de filaments blanchâtres ayant l'aspect du coton ou de la laine. Lorsque les colonies sont présentes depuis longtemps (au moins un an), l'écorce se déforme et des bourrelets apparaissent autour, ce qui constitue le second symptôme. En hiver, les déformations deviennent visibles, même lorsque les pucerons lanigères ont disparu.

Son cycle

Dans nos régions, il n'y a que des individus femelles. Elles passent l'hiver dans les anfractuosités de l'écorce. Au printemps, elles entrent en activité et se reproduisent à toute allure, une seule femelle pouvant s'entourer de centaines de ses descendants en un mois seulement. Les insectes piqueurs accolés déforment les tiges en cours de croissance. Lorsque les pucerons lanigères ont beaucoup sévi, le bois est à nu et il se forme ce que l'on appelle un chancre. Cette plaie ouverte constitue une porte d'entrée à d'autres maladies, en particulier les champignons parasites du bois.

Comment lutter

En cas de présence de pucerons lanigères, la priorité doit aller au traitement des colonies les plus importantes car ce sont celles qui vont causer les plus grandes blessures à l'arbre. Enduisez-les d'huile de table ou d'alcool à brûler, au pinceau. Si l'écorce est déjà très déformée, sectionnez la branche jusqu'à un point sain et brûlez-la. Après la chute des feuilles, pulvérisez une huile d'hiver (un produit naturel et écologique) en faisant ruisseler le produit sur l'écorce, afin d'étouffer les formes hivernantes des ravageurs. Surveillez une éventuelle recrudescence l'année qui suit.

Le puceron gris du pommier

Le puceron gris du pommier ne se rencontre que sur les feuilles

Comment l'éviter

Une ramure encombrée et dans laquelle la lumière ne pénètre pas constitue un milieu très favorable au développement des pucerons lanigères. Pensez donc à effectuer les tailles régulières sur vos pommiers, en coupant les tiges qui obstruent le centre de la ramure. Une pulvérisation préventive d'huile d'hiver sera bénéfique, non seulement pour ce ravageur mais pour d'autres enquiquineurs comme le ver des pommes ou le puceron gris. La présence de pommiers abandonnés dans les environs encourage grandement la prolifération des pucerons lanigères ; il peut être bénéfique d'effectuer une taille sur les sujets abandonnés du voisinage.

A savoir

Le puceron lanigère ne doit pas être confondu avec le puceron cendré du pommier. Ce dernier a une allure classique de puceron mais il est de couleur gris clair. On le trouve surtout sur les feuilles et les tiges en végétation. Ce puceron cause de gros dégâts sur les pommiers dont il tord les feuilles et fait dépérir les jeunes pousses à cause de sa prolifération. Toutefois, il ne cause pas l'apparition de chancre, comme le puceron lanigère.

M. Jean-Michel GROULT
 
Pépinières PLANFOR
1950 Route de Cère
40090 UCHACQ - FRANCE
Tel : +33(0)5 58 75 90 80
Fax : +33(0)5 58 06 48 54