Pièges à insectes pour protéger vos plantes

Faisant partie des méthodes de lutte biologique, le piégeage offre une protection pouvant aller jusqu'à 100% d'efficacité, tout en restant parfaitement respectueuse de l'environnement !

Pièges à insectes pour protéger vos plantes

Mineuse du marronnier

Un piège d'amour

Chez un bon nombre d'insectes, les mâles repèrent les femelles de leur espèce par des substances particulières, les phéromones, qui se diffusent dans l'air. Ces odeurs correspondent à des substances qui sont différentes pour chacune des espèces concernées. Il est ainsi possible d'attirer les mâles d'une espèce donnée. Or il s'avère que ce mécanisme de reconnaissance par l'odeur est employé chez des ravageurs vraiment embêtant au jardin : les vers des fruits (carpocapse), la mineuse du marronnier, la chenille processionnaire du pin et la mouche de l'olive en particulier.

Depuis que l'on sait reproduire les phéromones, on a pu créer des pièges on ne peut plus écologiques et efficaces. Les pièges à phéromones se présentent comme des petits abris à suspendre, tapissé à l'intérieur d'un feuille collante. Un petit flacon y diffuse une phéromone en particulier. Attirés par l'odeur, les mâles y accourent… et s'y engluent, empêchant les femelles de pondre sur leurs plantes de prédilection. Ces pièges ne nuisent à aucun auxiliaire du jardin et n'agissent pas sur les autres espèces d'insectes.

Pièges à insectes pour protéger vos plantes

A chacun sa phéromone

Ces substances étant très spécifiques, il faut prévoir des pièges différents s'il y a plusieurs types d'arbres à protéger dans les environs, comme un verger mêlant oliviers et cerisiers par exemple. Un piège protège jusqu'à cinq arbres du même type. Autrement dit, un piège à phéromones contre le ver de la cerise protège cinq cerisiers contre ce ravageur. Mais il ne fait rien contre la mouche de l'olive, pour laquelle il faut utiliser un autre type de piège à phéromone. La meilleure période pour poser ces pièges se situe à la fin du printemps. Il suffit alors de l'accrocher à une branche.

Pensez à renouveler

Les phéromones ont un inconvénient : elles durent peu et il faut chaque année recharger les pièges en question, ce qui finit par coûter assez cher. Une bonne idée consiste à se regrouper entre voisins pour protéger ses arbres. Les insectes ignorent les barrières et si les jardins sont proches les uns des autres, il n'est pas besoin de multiplier les pièges !

Pièges à insectes pour protéger vos plantes

Les pièges colorés, plus basiques

Dans les serres et les endroits confinés, on pose aussi des pièges de couleur vive, qui ne sont autre que des feuilles engluées, simplement suspendues. Dans ce cas, nulle odeur n'intervient. C'est la couleur qui attire certaines espèces de pucerons, qui s'y engluent. Ce type de protection est utile dans les vérandas et les plantations de choux, en cas de prolifération des mouches blanches, les aleurodes.

Pièges à insectes pour protéger vos plantes

La glu, moins efficace

Pour empêcher les fourmis de monter dans les arbres fruitiers y élever les pucerons, on a coutume d'engluer des bandes entourant le tronc, à la mi-hauteur, sur une dizaine de centimètres de large. Si la protection limite bien les fourmis, elle n'empêche pas les pucerons de proliférer, puisqu'ils peuvent coloniser l'arbre en volant. De plus, la glu piège des auxiliaires en même temps que les fourmis, ces auxiliaires venant justement chasser les pucerons contre les fourmis !

M. Jean-Michel GROULT
 
Pépinières PLANFOR
1950 Route de Cère
40090 UCHACQ - FRANCE
Tel : +33(0)5 58 75 90 80
Fax : +33(0)5 58 06 48 54