La chenille processionnaire du pin - Taumetopoea pityocampa

La processionnaire du pin envahit peu à peu toute la France, à l'exception du nord, et des régions montagneuses froides. On la reconnait très facilement à ses nids en hiver, sorte de gros cocons blancs accrochés aux pins (maritimes, parasols, laricio, noir d'Autriche, …) mais aussi aux cèdres.

La chenille processionnaire du pin - Taumetopoea pityocampa

Nid de chenille processionnaire du pin - Taumetopoea pityocampa

En fin d'hiver, les chenilles descendent de leurs cocons par centaines, formant un long cordon sur le sol, pour aller s'enfouir dans le sol. Elles n'en ressortiront qu'en été, transformées en papillons, pour s'accoupler, et pondre des œufs qui deviendront chenilles à leurs tours (une femelle peut pondre jusqu'à 300 œufs).

La chenille processionnaire du pin - Taumetopoea pityocampa La chenille processionnaire du pin - Taumetopoea pityocampa

Ces chenilles n'ont que peu de prédateurs et sont un réel danger pour l'homme et les animaux. En effet, elles libèrent en cas de stress des nuages de poils urticants qui peuvent entrer en contact avec la peau, les yeux, ou bien encore les voies respiratoires. Cela peut aller de la simple crise d'urticaire à la réaction allergique. En cas de contact avec les yeux, ou les voies respiratoires, il est impératif de consulter un médecin de toute urgence. De même pour les animaux, notamment, les chiens, les chats, ou bien encore les chevaux qui pourraient brouter l'herbe sur le passage de ces chenilles, en cas de contact avec les chenilles processionnaires, une consultation en urgence s'impose pour limiter la nécrose des tissus (langue et muqueuses) et sauver l'animal.

On comprend donc pourquoi il est essentiel de lutter contre cette chenille dans les parcs et jardins, comme le font les communes sur le territoire communal.

Les différents moyens de lutte

Il existe plusieurs moyens pour combattre ces indésirables sans produits chimiques.

Le premier consiste à retirer les nids et à les bruler (échenillage mécanique). Cette méthode sera permise sur des arbres de petite taille, mais reste dangereuse : risque de chute, d'entrer en contact avec les poils urticants…
Attention également lors du brulage du nid à ne pas vous trouver dans le sens du vent, au risque de vous retrouver couvert de poils urticants…

La chenille processionnaire du pin - Taumetopoea pityocampa

Piège à phéromones posé sur pin

Les pièges à phéromones posés en été sont très utiles pour capturer les mâles et éviter ainsi une bonne partie des fécondations des femelles. Cela permet par ailleurs de participer aux programmes d'études nationaux en transmettant chaque semaine le nombre de mâles capturés.
Voir le fonctionnement des pièges

La chenille processionnaire du pin - Taumetopoea pityocampa

Écopiège™ posé sur pin

Les écopièges sont quant à eux efficaces pour capturer les chenilles qui sortent du nid avant qu'elles n'atteignent le sol. Posés à environ deux mètres de hauteur sur les arbres qui contiennent les nids, ils sont constitués d'une collerette qui entoure le tronc et dirige les chenilles vers une poche dans laquelle elles tombent et meurent asphyxiées. Leur efficacité dépasse les 97% (source INRA). Ils sont sans aucun produit chimique et réutilisables.
Voir le fonctionnement des écopièges

La chenille processionnaire du pin - Taumetopoea pityocampa

Mésange bleue - Cyanistes caeruleus

Enfin la faune auxilliaire, comme les mésanges et les chauves souris permet de réduire considérablement le nombre de chenilles dans les nids. Poser des nichoirs à proximité des zones infestées permet d'accueillir cette faune très utile.

Le couplage de deux ou plusieurs de ces moyens permettra d'optimiser la lutte, et d'abaisser la population des chenilles processionnaires de manière significative.

Périodes de lutte

Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre
Pièges à phéromones
Ecopiège Ecopiège
Echenillage Echenillage mécanique
Pose de nichoirs à mésanges

Voir le site de l'INRA

 
Pépinières PLANFOR
1950 Route de Cère
40090 UCHACQ - FRANCE
Tel : +33(0)5 58 75 90 80
Fax : +33(0)5 58 06 48 54