L'araignée rouge

Il ne s'agit pas vraiment d'une araignée mais d'un très petit acarien, particulièrement vorace et pénible, surtout sur les plantes d'intérieur. Son nom exact est le tétranyque tisserand.

L'araignée rouge

L'araignée rouge

Les symptômes

L'araignée rouge est si petite que sa présence physique passe inaperçue. Ce n'est qu'en s'apercevant de la modification de l'aspect des feuilles, que l'on peut soupçonner une présence néfaste. Les feuilles attaquées prennent un teint grisâtre. Regardées à la loupe, les feuilles montrent de minuscules décolorations. On aperçoit comme une sorte de poussière à la surface, noyée dans un très fin duvet tendu sur la feuille. Avec l'expérience, la décoloration de la feuille due aux araignées rouges se repère du premier coup d'oeil.

Son cycle

L'araignée rouge est présente sur de nombreuses plantes, au jardin comme en intérieur. Il y a toujours un individu caché quelque part, qui survit en attendant l'opportunité. Ce n'est que lorsque les conditions deviennent favorables que la bestiole se développe en grand nombre, les adultes et les formes larvaires (qui ressemblent aux adultes) se développant à même la surface des feuilles, qu'ils piquent. Les températures chaudes accélèrent le développement du tétranyque tisserand, tandis qu'un air humide le défavorise.

Comment lutter

Si la plante a des feuilles plates, il est facile de la nettoyer avec une éponge imbibée d'eau savonneuse, ce qui a pour effet de déloger les araignées rouges. En cas d'attaque importante (une bonne partie des feuilles de la plante prend un teint grisâtre), il faut intervenir en pulvérisant un produit insecticide sur les feuilles. Il est ensuite impératif de garder la plante dans un environnement où l'air est suffisamment humide pour empêcher le tétranyque tisserand de se développer à nouveau.

Comment l'éviter

L'araignée rouge profite d'un air sec et des températures chaudes. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle on observe communément ces dégâts sous abri (serre, tunnel, châssis...) et en intérieur. Pulvériser régulièrement de l'eau à température ambiante nuit à son développement et maintient donc les plantes en bonne santé. Il ne faut toutefois pas en abuser : un air chaud et humide favorise les attaques de champignons sur les feuilles. Il faut parfois choisir entre les maladies du feuillage et le tétranyque tisserand, ce dernier étant souvent le plus dangereux pour la plante !

A savoir

Les araignées rouges peuvent se développer sur les plantes du jardin, à l'extérieur lorsque le temps est particulièrement chaud et sec. On voit alors les feuilles des végétaux sensibles prendre un teint grisâtre caractéristique. Avec le retour du temps humide, cette infestation disparaît et les nouvelles feuilles qui apparaissent sont en pleine forme.

M. Jean-Michel GROULT
 
Pépinières PLANFOR
1950 Route de Cère
40090 UCHACQ - FRANCE
Tel : +33(0)5 58 75 90 80
Fax : +33(0)5 58 06 48 54