Les fausses chenilles

Elles ont la couleur des chenilles, la forme des chenilles... Mais ce ne sont pas des chenilles, car elles ont une lointaine parenté avec les guêpes ! Surtout, elles ne se gèrent pas de la même façon au jardin. Leur véritable nom est "tenthrède".

Les fausses chenilles

Les fausses chenilles

Les symptômes

Les dégâts causés par les fausses chenilles sont les mêmes que ceux provoqués par les vraies chenilles. Le comportement de la bestiole est en revanche différent, ce qui vous permettra de ne pas les confondre : la fausse chenille se replie en "S" et prend une pause défensive. Ces animaux se nourrissent toujours en groupe serré sur la plante. Une même feuille peut par exemple en héberger une douzaine.

Son cycle

Les larves apparaissent à la fin du printemps ou au cours de l'été, sur des plantes qui leur sont spécifiques. Au jardin, on les rencontre surtout sur les rosiers, l'aulne et les groseilliers. Le développement des fausses chenilles est très rapide. Il arrive souvent que l'on ne se rende compte des dégâts qu’une fois les insectes déjà partis. Dans ce cas, toute intervention est inutile. Une plante attaquée une année ne l'est pas forcément l'année suivante.

Comment lutter

La seule méthode de lutte efficace contre les fausses chenilles repose sur un traitement insecticide, comme une pulvérisation d'extraits de pyrèthre (insecticide d'origine végétale). Vous pouvez aussi retirer les bestioles à la main, car il est rare qu'une même plante en porte beaucoup à la fois. Le Bacillus thuringiensis, que l'on utilise contre les véritables chenilles, est sans effet sur ces insectes.

Comment l'éviter

Les attaques de fausses chenilles sont imprévisibles. Il est donc difficile, sinon impossible, d'éviter leur apparition au jardin. De toute façon, leurs dégâts sont très ponctuels et ne justifient pas de méthode préventive particulière.

A savoir

La larve des tenthrèdes, ou fausses chenilles, peut être embêtante sur les rosiers au printemps. Mais l'insecte adulte, qui ne ressemble pas du tout à un papillon, fait partie des alliés du jardinier. En effet, il s'agit d'insectes prédateurs, qui se nourrissent d'autres insectes qu'ils pourchassent. Comme quoi, au jardin, rien n'est complètement blanc ou noir !

M. Jean-Michel GROULT
 
Pépinières PLANFOR
1950 Route de Cère
40090 UCHACQ - FRANCE
Tel : +33(0)5 58 75 90 80
Fax : +33(0)5 58 06 48 54