Quand fertiliser ?

Fertiliser n'est nécessaire que dans certains cas, comme on l'a vu. Mais la saison joue aussi pour beaucoup, car on ne nourrit pas les plantes de la même façon selon le moment.

Corne torrefiée

Au printemps

Juste avant que la saison ne démarre, on encourage les plantes à bien repartir. Les racines sont très actives à cet instant et elles sont prêtes à recevoir les éléments nutritifs. Il leur faut donc un engrais qui leur distille la nourriture assez vite, mais pas en trop grosse quantité car le risque de brûlure est très grand en cas d'excès. Un engrais riche, à diffusion rapide, mais dosé sans excès, sera donc requis sur les plantes en terre pauvre et les végétaux gourmands. Si vous y pensez assez tôt, vous pouvez apporter un engrais organique à diffusion relativement rapide, comme ceux se présentant en poudre. Sinon, employez les engrais organiques liquides ou des engrais de synthèse, qui agissent soit immédiatement (attention au surdosage), soit lentement (engrais-retard).

Engrais pastilles

En été

Les cultures sont en place et sont installées, même les saisonnières. S'il y a un besoin de les fertiliser, ce sera avec un engrais à action rapide, que l'on qualifie parfois d'engrais "coup de fouet" sur les emballages. Vous trouverez dans cette catégorie des engrais chimiques et des engrais organiques, comme le guano ou la potasse en granulés. Ils agissent immédiatement et tout surdosage entraîne une brûlure des racines. Pourtant, bien employés, ils redonnent de la vigueur à une plante en pot affamée qu'on n'a pas le temps de rempoter tout de suite, soutiennent la fructification de légumes chargés de jeunes fruits. Les jeunes haies en plein développement sur un terrain ingrat (remblai) apprécieront aussi ces apports.

Lorsque l'été est bien avancé, vous pouvez commencer à apporter des engrais à diffusion lente, dont les plantes bénéficieront pendant l'automne, voire au printemps prochain. Les engrais coup de fouet ne doivent pas être utilisés sur les plantes commençant à décliner, car ils ne feraient que polluer le sol.

Epandage fumier

En automne et en hiver

Les plantes entrent en repos, même si elles gardent leurs feuilles ou fleurissent pendant l'hiver. Elles n'ont donc pas besoin de nourriture à ce moment-là. La seule fertilisation à envisager concernera des engrais à libération lente, comme la corne broyée au pied des haies.

L'engrais-phare de l'hiver, c'est quand même le fumier ! Déposé en couche de 5 à 15 cm sur la terre et au pied des cultures, il se décompose lentement, et offre un humus tôt au printemps, lorsque les plantes en auront besoin. Avec lui, pas de risque de surdosage. Le meilleur moment pour l'apporter se situe en janvier-février. Avant, les nutriments qu'il contient seraient libérés par les pluies d'hiver. Épandu plus tard, il n'aurait pas le temps de se décomposer pour le printemps (mais il nourrira pendant l'été).

M. Jean-Michel GROULT
 
Pépinières PLANFOR
1950 Route de Cère
40090 UCHACQ - FRANCE
Tel : +33(0)5 58 75 90 80
Fax : +33(0)5 58 06 48 54