Pourquoi fertiliser ?

Fertiliser, c'est nourrir ses plantes, donc leur apporter en quelque sorte de la nourriture. Mais attention : cela ne doit être envisagé que si la plante ne trouve pas ce dont elle a besoin dans le sol. En principe, un végétal devrait se débrouiller tout seul… Une plante ne dépérit jamais lorsqu'elle manque d'engrais : au pire, elle cesse de pousser.

Fertilisation nécessaire

Lorsque la terre est pauvre, comme c'est souvent le cas autour des maisons neuves, il faut envisager d'apporter un complément aux plantes. Cette terre de remblai bien maigre ne peut nourrir une jeune haie, ou des arbres, qui sans dépérir, vont pousser lentement. En terre normale, c'est-à-dire cultivée depuis longtemps, les ressources sont parfois limitées pour certains végétaux qu'on y plante. Les très grands bambous par exemple, sont incroyablement gourmands. A moins de jouir d'une terre très riche, il vaudra mieux là aussi penser à nourrir les plantes.

Là où un apport est indispensable

Enfin, il y a les terres pauvres, comme ces sols très caillouteux et pentus que l'on trouve dans le sud, ou les terres très sableuses, comme sur la côte Atlantique et dans le Nord-Est. Ces terres sont si pauvres que les agronomes parlent parfois de sol squelettique ! Face à ce type de situation, fertiliser est indispensable si l'on veut obtenir des plantations luxuriantes. Dans l'idéal, il faudrait planter des végétaux en fonction des possibilités de la terre. Il serait préférable en sol pauvre de placer des végétaux sobres, comme des bruyères ou des genêts, quitte à faire des essais et privilégier ce qui pousse le mieux. C'est encore la meilleure solution si l'on recherche la tranquillité d'entretien. Mais sur le plan visuel, ce ne sera pas forcément à votre goût. Si vous recherchez la luxuriance en sol pauvre, apprêtez-vous à nourrir les plantes.

Pourquoi fertiliser ?

Un rosier ayant reçu trop d'engrais (par pulvérisation) : les feuilles roussissent !

Engrais, compost et compagnie

Lorsqu'on parle de fertilisation, on pense tout de suite aux engrais. C'est une erreur ! Les engrais correspondent à des matières, d'origine chimique ou organique (naturelles) qui libèrent dans le sol des éléments nutritifs. Il est rare qu'un engrais puisse servir à tous les types de plantes. En général, un engrais ne s'adresse qu'à certains types de plantes. Le seul et véritable engrais polyvalent, c'est le compost ! La matière humifère obtenue par complète décomposition de déchets végétaux apporte tous les éléments nutritifs aux plantes de jardin, quel que soit leur type. Outre les engrais et le compost, on peut nourrir les plantes d'une troisième façon : en garnissant le pied de matières qui vont s'y décomposer. Les paillis comme la paillette de lin, de chanvre ou les coques de cacao ont la faculté de se décomposer rapidement au contact du sol. Ils nourrissent donc les plantes qui sont à proximité. Faire du compost ou laisser des paillis se transformer en humus au pied des plantes demande un peu de temps. Lorsqu'il faut aller vite, les engrais permettent de gagner du temps.

Attention à l'excès d'engrais !

Il ne faut pas employer les engrais n'importe comment, sous peine d'arriver à des déboires. Le principal risque est d'en mettre trop. On a l'impression que rajouter un peu plus que la dose indiquée ne fait pas de mal… et en réalité, on blesse la plante. Un végétal, pour explorer les ressources du sol, forme autant de racines que nécessaire. Il a tendance à en faire plus lorsqu'il a "faim" qu'en sol riche, où les éléments nutritifs abondent. Si on rajoute trop d'engrais, les racines se trouvent d'un coup débordées par les éléments nutritifs. Soient elles périssent en partie, soit elles pompent tout et c'est la plante entière qui périt.

M. Jean-Michel GROULT
 
Pépinières PLANFOR
1950 Route de Cère
40090 UCHACQ - FRANCE
Tel : +33(0)5 58 75 90 80
Fax : +33(0)5 58 06 48 54