Nourrir les arbres fruitiers

Pour qu'un arbre donne des fruits, il doit être lui-même bien fertilisé. Mais bien ne veut pas dire beaucoup !

Nourrir les arbres fruitiers
Nourrir les arbres fruitiers
Les jeunes fruitiers n'ont pas de gros besoin en fertilisation, sauf en terre pauvre.

Jeune ou vieux, des besoins différents
L'âge d'un arbre détermine le type de fertilisation à lui apporter. Ainsi les jeunes arbres fruitiers, qui sont en croissance, n'ont pas de besoin particulier. Traitez-les comme des arbustes, en mêlant un engrais si la terre est pauvre, avec un compost ou du terreau de plantation, apporté en surface. L'important pour eux est de bien établir leurs racines et de former une tige forte.

À l'âge de la maturité
Lorsque l'arbre commence à porter ses fruits, une fertilisation l'aidera à mener le maximum de fruits jusqu'à leur stade final. Prévoyez des apports fractionnés, toujours en dessous de la dose indiquée sur l'emballage, plutôt qu'un apport copieux, qui risquerait de brûler les racines et ferait tomber les fruits. Deux à trois apports d'engrais à action rapide au cours de la saison sont ainsi largement suffisants, sauf si votre terre est particulièrement mauvaise (terre de remblai ou terre très sableuse). Dans ce cas, un apport de compost au pied, sur 1 à 2 de large autour du tronc et sur 5 à 10 cm d'épaisseur, sera utile pour favoriser la vie microbienne du sol.

Les engrais à action lente, comme la corne broyée, ne produisent pas leur effet avant plusieurs semaines, voire plusieurs mois. Apportez-les suffisamment tôt pour que les éléments nutritifs profitent à l'arbre durant sa période de fructification, soit entre le mois de janvier et le mois de mars.

Les fruitiers sobres
Tous les arbres fruitiers n'exigent pas de coup de pouce pour produire des fruits. Les cerisiers, les pommiers et les poiriers apprécient ce coup de pouce, tandis que les abricotiers, les pruniers et les pêchers doivent être nourris seulement si la terre est pauvre. Des fruits petits ne signifient pas forcément que l'arbre a faim : ce peut aussi être le signe d'une sécheresse cachée en cours de saison.

En pratique
Griffez le pied des arbres avant d'effectuer vos apports. Il n'est pas besoin d'enterrer profondément l'engrais et vous pouvez le saupoudrer à la surface, puis griffer à nouveau après. Vous pouvez aussi l'enterrer au fond de trous effectués avec une gouge à asperge, à l'aplomb des branches. Un petit arrosage par-dessus n'est jamais inutile.

Nourrir les arbres fruitiers
Épandez les engrais organiques de préférence en période de repos.
Nourrir les arbres fruitiers
Enterrez au fond de petits trous est une alternative efficace à l'épandage.
Nourrir les arbres fruitiers
Griffez le sol après l'apport.

À savoir
N'apportez pas d'engrais dans les cas suivants :
- sécheresse importante au cours de la saison : les arbres ont surtout besoin d'eau et tout engrais brûlerait les racines ;
- arbre malade ou infesté par un insecte piqueur : les engrais encouragent la prolifération des insectes et il faut déjà régler ce problème avant d'envisager toute fertilisation.

M. Jean-Michel GROULT
 
Pépinières PLANFOR
1950 Route de Cère
40090 UCHACQ - FRANCE
Tel : +33(0)5 58 75 90 80
Fax : +33(0)5 58 06 48 54