Les plantes vivaces

Les plantes vivaces, ce sont les plantes qui durent plusieurs années mais sans accumuler de bois, contrairement aux arbustes et aux arbres. C'est pour cela qu'on les dit pérennes. Vous y trouverez une palette extraordinaire de floraisons et de feuillages, mais aussi des baies et même des couleurs d'automne. Impossible de s'en passer au jardin !

 

Avant de planter...
La palette de plantes vivaces est si large qu'il faut songer à l'effet que l'on recherche. Certaines sont connues pour leur facilité (les asters par exemple), d'autres pour leur grande taille (les eulalies ou Miscanthus) et d'autres encore pour leur floraison sans pareille (comme les gauras). Il y a aussi des petits bijoux très fragiles, belles comme des orchidées ou au coloris très raffiné. Essayez-les si vous avez de l'expérience mais si vous débutez, choisissez des valeurs sûres.

Toutes les couleurs, tous les feuillages sont possibles : faites votre choix, en associant des types variés. Certaines vivaces ont tendance à pousser en touffe dense et serrée, comme les iris de Sibérie, alors que d'autres s'étalent en larges touffes et peuvent devenir envahissantes, comme l'herbe-aux-goutteux panachée (Aegopodium podagraria 'Variegata'). Les grandes plantes vivaces peuvent servir de haie saisonnière (elles disparaissent en hiver) ou garnir un arrière de massif. Les plus petites doivent être placées à l'avant des massifs ou au pied des arbustes pour garnir le sol. On les appelle couvre-sol lorsqu'elles ont tendance à s'étaler, comme les géraniums vivaces

Au moment de la plantation
La meilleure époque pour planter des vivaces se situe au printemps et à l'automne. En climat chaud, mieux vaut planter à l'automne afin que les sujets s'installent pendant la saison de repos. Ailleurs, plantez au printemps, lorsque les plus grosses gelées sont passées. Il vaut mieux planter lorsque la plante est en repos : les grosses potées vendues en fleurs font de l'effet tout de suite mais ce ne sont pas celles qui vous donneront le plus de satisfaction, croyez-moi !

Démêler la motte n'est pas aussi crucial pour les plantes vivaces que les arbres ou les arbustes. Comme elles ne font pas de bois, les racines ne vivent que peu de temps, avant d'être remplacées par d'autres. Cependant, en sol argileux ou pauvre, il vaut mieux étaler les racines au fond du trou de plantation, car elles feront corps avec la terre. Enrichissez la terre avec du compost : les plantes vivaces adorent ça. Évitez en revanche le fumier non décomposé, qui les fait pourrir. Apportez de l'engrais à la fin de l'hiver, aux plus gourmandes, celles qui forment de grandes tiges ou de grosses feuilles.

Les soigner
En automne, les plantes vivaces aiment qu'on garnisse le sol d'une couche de feuilles mortes. Nettoyez-les à la fin de l'hiver, lorsque les jeunes pousses se forment à la base des vieilles tiges. Faites attention aux attaques de limaces, qui grignotent les pousses tendres. Un anti-limace à base de phosphate ferrique, respectueux de la faune et de l'environnement, sera sans doute utile.

 
M. Jean-Michel GROULT
Pépinières PLANFOR
1950 Route de Cère
40090 UCHACQ - FRANCE
Tel : +33(0)5 58 75 90 80
Fax : +33(0)5 58 06 48 54