Les arbres

Qu'il s'agisse de colosse ou de formes ne prenant pas de place, on les aime parce qu'ils durent toute une vie. Ils valent selon les cas pour leur feuillage, leur floraison, leur fructification, leur écorce, leur silhouette et bien d'autres utilisations. Chaque arbre a son histoire, voire sa personnalité. Mais il a aussi ses points faibles… comme tout géant !

 

Avant de planter...
Vérifiez tout d'abord que les environs ne sont pas défavorables à la présence d'un arbre : canalisations souterraines à protéger, fondations ou dalle cimentée à proximité, etc. Certains arbres ont des racines plus ou moins puissantes. Cependant, plus l'arbre sera grand, et plus il occupera de place sous terre ! Vérifiez également que l'arbre ne créera pas une ombre préjudiciable. S'il perd ses feuilles, il fait de l'ombre en été, ce qui est précieux dans les régions ensoleillées. S'il ne les perd pas (la plupart des conifères, par exemple), il projettera durant l'hiver une ombre sur une longueur égale à dix fois sa hauteur : autant y songer avant que la maison ne se trouve privée de soleil en hiver !

Enfin, une des choses importantes auxquelles penser : la mise en valeur de l'arbre. Souhaitez-vous l'isoler sur la pelouse ou le marier avec d'autres végétaux pour en garnir la base ? Dans ce dernier cas, veillez à bien choisir les végétaux d'accompagnement, qui ne doivent pas trop faire de concurrence à l'arbre… mais qui doivent aussi pouvoir se maintenir à son pied au fur et à mesure de sa croissance. Certains arbres, comme le marronnier ou le noyer, font le vide à leur pied et il n'y a presque pas de plante qui puisse s'y maintenir. Si vous êtes dans ce cas, essayez les fleurs des elfes (Epimedium), et les cyclamens de Naples. Certains arbres, comme les pommiers, acceptent volontiers de la compagnie au pied et il est facile de les intégrer à un massif de plantes à fleurs.

Au moment de la plantation
Travaillez le sol en profondeur là où vous envisagez de planter l'arbre, en extrayant les pierres rencontrées. N'hésitez pas à décompacter à plus de 60 cm de profondeur, à la barre à mine si le sous-sol est compact. C'est une tâche physique qui garantit un bon développement de l'arbre, à terme. Sans cela, en sous-sol rocheux, l'arbre s'arrêterait de pousser, car il ne pourrait plus progresser en profondeur. N'oubliez surtout pas de poser un ou plusieurs tuteurs solides contre le vent, en toute région.

 

Les soigner
Une fois installés, les arbres n'ont pas besoin de soins. Ce n'est qu'en cas de problème qu'il vous faudra intervenir : s'il prend trop d'ampleur, taillez-le si l'espèce le supporte. Un élagage sévère des branches, dans la grande majorité des cas, défigure l'arbre à vie ou le condamne à brève échéance. Il faut tailler très jeune si vous voulez limiter un arbre. Si une branche se casse, coupez-la de façon nette, à 10 cm en dessous de la blessure. Inspectez en revanche régulièrement l'écorce. Si elle se fissure, qu'elle émet des suintements ou de la gomme, il y a un souci. Le diagnostic n'est jamais facile mais sachez que de toute façon, il est difficile de sauver un arbre...

 
M. Jean-Michel GROULT
Pépinières PLANFOR
1950 Route de Cère
40090 UCHACQ - FRANCE
Tel : +33(0)5 58 75 90 80
Fax : +33(0)5 58 06 48 54