Les plantes grimpantes

Des guirlandes de fleurs, qui n'en rêve pas ? Les plantes grimpantes nous les offrent, avec une générosité parfois débordante. Il suffit d'être patient les premières années : vous ne le regretterez pas !

 

Avant de planter...
Vérifiez tout d'abord que la plante grimpante dispose d'un support adapté à sa végétation. Car les plantes grimpantes regroupent en réalité des végétaux très variés. Certaines s'accrochent aux murs, comme le faux hortensia grimpant (Schizophragma), alors que d'autres ont besoin d'un support sur lequel s'enrouler. Cette deuxième catégorie est la plus nombreuse, puisqu'on y retrouve la glycine, les jasmins, les chèvrefeuilles, les clématites... Choisissez donc le bon support : mieux vaut qu'il ait une jolie forme car c'est lui qui va guider la plante grimpante et il sera très visible en hiver. Ce peut être un fil tendu le long d'un mur ou bien une structure en bois ou en fer, une palissade, une clôture, etc. Dans tous les cas, le support doit être solide car il doit supporter le poids de la plante grimpante, mais aussi résister face au vent.

Au moment de la plantation
Travaillez la terre en profondeur, car les plantes grimpantes ont des racines qui plongent en terre plus qu'elles ne s'étalent. Elles aiment la terre "fraîche", c'est-à-dire qui ne sèche jamais complètement même au cœur de l'été. Les branches, en revanche, ont besoin de lumière, à de rares exceptions près. La situation idéale est donc une terre pas trop sèche mais baignée de lumière. On dit souvent que les plantes grimpantes aiment "avoir la tête au soleil et le pied à l'ombre". Si la terre a tendance a trop sécher, prévoyez un paillis ou des plantes couvre-sol, ces plantes vivaces qui s'étalent en une touffe couchée. Enrichissez le trou de plantation avec beaucoup de compost ou de fumier bien décomposé car les lianes sont gourmandes. Ne démêlez pas trop les racines car elles n'aiment pas être dérangées. Guidez les pousses durant les premiers temps, afin qu'elles "attrapent" le support. Pensez à les arroser lors des épisodes de sécheresse.

Les soigner
Les plantes grimpantes font partie des plantes les plus autonomes qui soient. Il faut cependant tailler les plus vigoureuses d'entre celles, comme la glycine et la bignone. Cela les incite à former des boutons à fleurs plutôt que des feuilles. La glycine peut d'ailleurs refuser de fleurir les premières années : elle finira toujours par s'y résoudre, mais le sécateur sera le meilleur argument pour l'inciter à vous offrir des fleurs ! Taillez également les plantes grimpantes qui deviennent trop encombrantes. La meilleure période se situe soit à la fin de l'hiver (pour celles qui forment des tiges épaisses) ou bien après la floraison, pour celles qui ont des tiges fines.

Un apport d'engrais leur sera également favorable, surtout en terre maigre. De même, nourrissez celles qui ont été plantées contre la maison, dans de la terre de remblais

 
M. Jean-Michel GROULT
Pépinières PLANFOR
1950 Route de Cère
40090 UCHACQ - FRANCE
Tel : +33(0)5 58 75 90 80
Fax : +33(0)5 58 06 48 54