Soigner les palmiers d'intérieur

Les palmiers tropicaux apportent bien plus que de la verdure ! Avec leurs feuilles majestueuses, c'est une bouffée d'exotisme, facile à conserver si la lulmière et la chaleur sont suffisantes.

Soigner les palmiers d'intérieur
Le palmier est majestueux, mais encombrant et exige souvent de la lumière.

Des amateurs de lumière

La plupart des palmiers exigent un minimum de soleil pour se développer. Quatre heures de forte lumière chaque jour sont nécessaires à leur développement, ce qui les destine aux intérieurs très lumineux, près des baies vitrées. Attention toutefois au soleil direct : il peut entraîner un dessèchement des palmes, surtout de leurs extrémités, ce qui est inesthétique. Si la lumière manque, vous pourrez apprécier le palmier mimosa (Chamaedorea). Il se plaît dans les pièces qui ne possèdent pas de fenêtre donnant au sud. Les pièces peu lumineuses et l'air sec ne nuisent pas à ce petit palmier. Il pousse en touffe et lorsqu'il se plaît, fleurit en petits pompons jaunes, comme le mimosa.

Attention à disposer d'un volume suffisant car lorsqu'un palmier se plaît, il peu devenir très grand ! Le palmier queue-de-poisson (Caryota), ainsi nommé à cause de ses feuilles découpées comme des nageoires de poisson, peut atteindre 2 mètres en une année seulement. Le très classique dattier du Viet-Nam (Phoenix roebelinii), quant à lui, ne gagne qu'un mètre en dix ans. Le choix de la variété est donc déterminant.

Du côté des températures, un palmier d'intérieur a besoin dans l'idéal d'une température ambiante comprise entre 18 et 21°C. Ces plantes supportent de larges écarts de températures et ne craignent pas les courants d'air.

Soigner les palmiers d'intérieur
Palmier mimosa, Chamaedorea
Soigner les palmiers d'intérieur
Le Kentia, palmier des plus faciles en intérieur

Un entretien limité

Les palmiers réclament assez peu de soin, ce qui explique leur succès en intérieur. Le plus régulier sera l'arrosage, qui doit être réparti en petits apports et avec une eau à température ambiante. Les palmiers détestent les soucoupes pleines d'eau. La motte doit toujours être humide, mais pas détrempée. Des arrosages réguliers sont donc adaptés. De temps en temps, coupez les vieilles palmes inesthétiques ou flétries.

Quel engrais ?

Apportez de l'engrais uniquement en période de croissance, c'est-à-dire du printemps jusqu'au début de l'automne. Évitez les apports d'engrais pendant les autres périodes de l'année, à moins que la plante ne soit en croissance. Surtout, n'apportez jamais d'engrais là un palmier qui souffre (attaque de d'insectes piqueurs en cours par exemple).

Soigner les palmiers d'intérieur
Les cochenilles, ennemies n° 1 !

Peu d'ennemis

Une surveillance s'impose également car les palmiers ont quelques ennemis. Dans les intérieurs secs, c'est la cochenille farineuse qui risque d'en prendre le dessus, affectant son développement et sa vigueur. En cas d'attaque, retirez les bestioles avec un coton imbibé d'alcool. Pensez aussi à nettoyer les palmes avec une éponge légèrement humide. Notez que des apports d'engrais en trop grande quantité ou un arrosage insuffisant affaiblissent la plante et l'exposent plus facilement à une attaque de cochenilles.

M. Jean-Michel GROULT
 
Pépinières PLANFOR
1950 Route de Cère
40090 UCHACQ - FRANCE
Tel : +33(0)5 58 75 90 80
Fax : +33(0)5 58 06 48 54