Pour qu'un arbre fruitier donne

Que faire face à un arbre qui ne porte pas de fruit ?
D'abord regarder s'il est en bonne santé et ensuite, vérifier qu'il ne se sente pas trop seul !

Pour qu'un arbre fruitier donne
Pour qu'un arbre fruitier donne
Si l'arbre fleurit bien, le manque de fruit ne vient pas de l'arbre lui-même !

Inspection sanitaire

Il est rare qu'un problème de maladie empêche un arbre de former des fruits, à moins d'être très atteint. Ce ne sont pas quelques feuilles cloquées et quelques pucerons qui empêchent la nature de vous donner des fruits. En revanche, une fertilisation inadaptée car trop riche en azote peu en être la cause. C'est le cas des arbres fruitiers poussant sur une pelouse gavée d'engrais pour gazon. Ils font des feuilles mais sont peu enclins à faire des fleurs. Un apport d'engrais riche en potasse, à effectuer en fin d'hiver, permet d'écarter cette cause. S'il s'agit juste d'un problème de fertilisation, n'oubliez pas que vous ne verrez les effets qu'au printemps de l'année suivante…

Pour qu'un arbre fruitier donne
Les formes palissées contre un mur fleurissent bien.

D'abord, de la patience !

Même s'ils fleurissent dès la première année, les arbres fruitiers ne donnent pas tout de suite. Un poirier peut attendre jusqu'à 7 ans avant de porter ses premières poires. En attendant, l'arbre s'installe, se paye une belle ramure, une charpente solide, des racines de bonne qualité. Mais votre patience sera récompensée ! Les arbres en haute tige, c'est-à-dire pourvu d'un tronc de plus de 1,50 m de hauteur entre le sol et le niveau d'où partent les branches principales, sont longs à s'établir. Il est normal de ne rien récolter, ou très peu, tant qu'ils ne sentent pas "bien dans leurs racines". Les petits sujets (formes palissées, gobelets, fuseaux), donnent normalement plus vite, au bout de 3 à 5 ans.

Pour qu'un arbre fruitier donne
Un arbre entouré de variétés compatibles fructifie bien mieux !

Bien accompagnés

Un arbre en bonne santé, vigoureux et planté depuis au moins sept ans doit donc donner des fruits, si vous suivez bien mon raisonnement. Si ce n'est pas le cas et que le sujet est bien vigoureux, c'est sans doute qu'il se sent trop seul. Les fleurs d'un arbre isolé ne donnent jamais de bonne récolte, même chez les variétés dites "autofertiles", parce que le pollen venu des fleurs d'un autre arbre donnera toujours plus de fruits que son propre pollen. Les abricotiers et les pêchers sont souvent autofertiles, tandis que les cerisiers et les pruniers le sont moins souvent. Les amandiers donnent rarement de façon esseulée, mais les pommiers sont plus exigeants. Quant aux poiriers, ils ne sont jamais autofertiles. Pour récolter, vous aurez donc peut-être intérêt à planter d'autres arbres fruitiers de la même espèce, et fleurissant en même temps, dans les environs. Tiens, et si vous offriez un fruitier à votre voisin, vous qui manquez de place dans votre verger ?

Taillez, si besoin seulement

Il n'est pas besoin de jouer du sécateur pour forcer un sujet à porter des fruits. Mais la taille accélère le processus, surtout sur les pêchers et les poiriers. Il vaut la peine de raccourcir de deux tiers les grandes pousses formées l'année suivantes, pour inciter la sève à profiter aux branches basses plutôt qu'à celles s'élevant vers le ciel. Les cerisiers et les manadiers, par exemple, ne se taillent pas.

Attention aux mauvais conseils ! On dit parfois qu'il faut brider un arbre trop vigoureux en coupant une partie de ses racines. C'est dangereux pour l'arbre et toujours contre-productif.

M. Jean-Michel GROULT
 
Pépinières PLANFOR
1950 Route de Cère
40090 UCHACQ - FRANCE
Tel : +33(0)5 58 75 90 80
Fax : +33(0)5 58 06 48 54