Le dépérissement du conifère

Cette maladie commence par le dessèchement de branches dans la ramure du conifère, suivie par d'autres. Si rien n'est fait, c’est le conifère tout entier, et même la haie, qui est en danger !

Le dépérissement du conifère

Le dépérissement du conifère

Les symptômes

Les premiers signes d'apparition de la maladie passent souvent inaperçus : de tout petits rameaux, de quelques centimètres seulement, se dessèchent çà et là, comme le feraient des brindilles coupées que l'on aurait oubliées après une taille. Puis le dessèchement atteint des rameaux de plus en plus grands. À un stade avancé de la maladie, le conifère tout entier commence à dépérir, n'ayant plus que quelques branches valides. Il meurt peu de temps après.

Son cycle

C'est un champignon qui cause le dépérissement du conifère. Le germe de la maladie s'installe sur quelques petites branches dont il cause le dépérissement : ce stade correspond aux premiers signes de la maladie. Au fil du temps, les branches attaquées contaminent les branches saines et la maladie se répand sur toute la plante. Il peut s'écouler plusieurs années entre l'apparition de la maladie et son extension à la plante toute entière. Pourtant, l'évolution du dépérissement n'est pas inéluctable, à condition de prendre les bonnes mesures de lutte.

Comment lutter

Dès que vous apercevez les symptômes, effectuez une pulvérisation de produits destinés à lutter contre les champignons, comme par exemple du soufre mouillable ou de la bouillie bordelaise. Il est important de répéter le traitement après chaque épisode doux et humide, particulièrement en automne et au printemps, période de plus forte virulence de la maladie. Les extraits végétaux (purin de prêle par exemple) ne sont pas efficaces contre ce type d’attaque.

Comment l'éviter

Les haies taillées sont beaucoup plus sensibles à la maladie que les autres, car les germes sont propagés par les outils de coupe comme les sécateurs et les tailles-haies. Veillez impérativement à désinfecter les lames avant chaque opération de taille, surtout si vous empruntez un taille-haie à quelqu'un ou que vous le louez. Par ailleurs, la maladie se développe plus volontiers sur les conifères qui se trouvent dans une situation confinée et soumis à une humidité constante, comme les haies recevant les eaux d'écoulement des terrasses qu'ils protègent. Dans ce genre de situation, il vaut mieux choisir d'autres végétaux que les conifères pour garnir la haie.

A savoir

Le dépérissement soudain d'un conifère, en quelques semaines à peine, est lié à une autre maladie qui s'attaque aux racines : le pourridié.

M. Jean-Michel GROULT
 
Pépinières PLANFOR
1950 Route de Cère
40090 UCHACQ - FRANCE
Tel : +33(0)5 58 75 90 80
Fax : +33(0)5 58 06 48 54