L'écoulement de gomme

Cette maladie, que l'on appelle également gommose, se déclare surtout sur les arbres fruitiers à noyau (cerisiers, prunier, abricotier, pêcher, etc.). Elle traduit toujours une attaque au cœur du tronc. Elle peut être fatale à un jeune arbre.

L'écoulement de gomme

L'écoulement de gomme

Les symptômes

La maladie tire son nom du symptôme principal de la maladie, les suintements de résine (la "gomme") le long du tronc. Ceux-ci se produisent au niveau d'une fissure de l'écorce, souvent au point de jonction entre deux branches. C'est l'éclatement de l'écorce qui provoque l'écoulement de gomme et non pas l'inverse. Par temps sec, la gomme sèche et durcit en quelques semaines. Par temps humide, ce séchage ne peut se produire et la gomme a tendance à s'écouler le long du tronc, prenant une texture peu ragoûtante.

Son cycle

L'attaque responsable de l'écoulement de gomme commence toujours par s'introduire par le biais d'une petite blessure, comme une plaie de taille mal cicatrisée ou encore une fissure de l'écorce consécutive à de fortes gelées. Les bactéries responsables de l'infection se multiplient dans les tissus de l'arbre, sous l'écorce. En réaction, l'arbre cherche à se défendre en épaississant les tissus qui entourent le foyer infectieux, ce qui provoque la rupture de l'écorce puis un écoulement de gomme. Tant que l'infection bactérienne est présente dans l'arbre, il se produit l’écoulement par lequel le sujet cherche à se protéger.

Comment lutter

La gommose étant consécutive à une attaque de bactéries dans l'arbre, c'est celles-ci qu'il faut combattre. Comme il n'existe pas d'antibiotiques pour les plantes, l'infection se combat avec de la bouillie bordelaise (contenant des sels de cuivre, qui ont une action bactéricide). Vous pouvez en pulvériser la plaie, chaque mois, jusqu'à ce que la situation soit résorbée. Il est plus efficace d'appliquer un onguent sur la plaie, à savoir un badigeon d'argile verte auquel vous aurez rajouté de la bouillie bordelaise, étalé au pinceau. Renouvelez cette application trois fois dans l'année, jusqu'à guérison. Plusieurs années sont parfois nécessaires pour rétablir la situation.

Comment l'éviter

Enduisez de chaux les troncs de vos arbres fruitiers, en automne et à la fin de l'hiver. Cette méthode préventive diminue les attaques. Cependant, la meilleure façon de ne pas avoir à combattre une infection bactérienne consiste à bien choisir l'endroit pour planter ses arbres fruitiers. Proscrivez les endroits où la terre reste humide en hiver, et où l'air est toujours moite, par exemple à proximité des fleuves et dans les vallées. Choisissez des variétés naturellement résistantes, parmi celles qui sont habituellement cultivées dans votre région. Enfin, il vaut mieux ne pas persévérer à vouloir cultiver une essence fruitière qui n'est visiblement pas adaptée à votre région.

A savoir

Il ne faut JAMAIS retirer la gomme, même si elle est fraîche ou qu'elle a tendance à s'écouler à cause du temps pluvieux. Au contraire, aidez-la à sécher. Elle se résorbera d'elle-même une fois l'infection combattue.

M. Jean-Michel GROULT
 
Pépinières PLANFOR
1950 Route de Cère
40090 UCHACQ - FRANCE
Tel : +33(0)5 58 75 90 80
Fax : +33(0)5 58 06 48 54