Les différentes truffes

Truffe

Il existe plus d’une centaine de mycorhizes du genre Tuber. Ces champignons ont besoin pour se développer de s’associer aux racines d’un arbre. On parle de symbiose, chacun tire bénéfice de son association avec l’autre.

On trouvera principalement six espèces dites gastronomiques en Europe.

Les plus appréciées et les plus répandues sont Tuber melanosporum (truffe du Périgord) et uncinatum (truffe de Bourgogne). On retrouvera également Tuber magnatum (truffe d’Italie), Tuber brumale (truffe musquée), Tuber æstivum (truffe d’été) et Tuber mesentericum (truffe de Lorraine).

Si l’on est dans une zone qui a de bons terroirs mais peu ou pas d’histoire trufficole, le premier choix à réaliser est celui du type de Truffe que l’on souhaite cultiver. L’analyse de sol et le climat de la région de votre plantation sont les deux données les plus importantes techniquement.

Tuber uncinatum – Truffe de Bourgogne

Tuber uncinatum – Truffe de Bourgogne
La truffe de Bourgogne est appréciée pour son parfum profond et fin de sous-bois, elle l'est aussi pour ce goût de noisette qui a fait sa réputation et sa qualité.

C'est une truffe qui a comme principales caractéristiques de posséder une enveloppe (peridium) noire et une chair (gleba) chocolat. La chair est parcourue de veines blanches très nombreuses, serrées, fines, très ramifiées et arborescentes. Elle est très fréquente à l'état naturel dans l ‘est de la France de la Bourgogne à l’Alsace mais on peut tout à fait l’implanter en zone atlantique ou méditerranéenne.

On la récoltera de mi-septembre à octobre jusqu'en Février, s'il n'y a pas de fortes gelées.

Tuber melanosporum – Truffe du Périgord

Tuber melanosporum – Truffe du Périgord
La truffe du Périgord est dotée d'un parfum très puissant et d'une saveur extrêmement appréciée. Son enveloppe est noirâtre avec des reflets bai-rougeâtre ou ferrugineux. La chair est brun violacé à noire lorsque la truffe est à maturité. Elle présente un réseau très dense de veines blanches, nombreuses, fines et très ramifiées.

On la récoltera de début décembre à fin mars.

 
schema simplifié de deux  mycorhizes jeunes

Un peu de biologie...
Tout commence par un champignon, le mycelium. Celui-ci est constitué de fins filaments et se développe grâce aux racines de l’arbre avec lequel il crée une symbiose. Il s’agira d’arbres comme le chêne, le noisetier, le charme, le tilleul...De cette association nait la mycorhize, un organe constitué à la fois par l’arbre et par le champignon. C’est de cette mycorhize que s’échapperont des filaments desquels naitront les truffes, tant appréciées par les gourmets.

Les spores portées par les truffes vont à leur tour germer et créer de nouveaux mycelium, qui créeront à leur tour de nouvelles micorhyzes, et donc de nouvelles truffes l’année suivante.

 
Comment cuisiner la Truffe ?

Comment cuisiner la Truffe ?
Si la truffe suscite l’intérêt de tous, nombreux sont ceux qui se retrouvent démunis une fois l’objet de leur convoitise dans les mains... En effet, comment mettre en valeur ce précieux diamant noir ?

La truffe se cuisine simplement, et seuls 8 à 10 grammes par personne de cette merveille suffiront à éveiller les papilles de vos convives. Un plat ne pourra en aucun cas être composé uniquement de truffe. La truffe est un condiment dont on cherchera à exploiter la saveur si fine et aromatique.

La truffe se consomme crue ou très peu cuite. En effet, la cuisson détruira ses arômes volatiles. Ajoutez-la donc à la dernière minute dans vos plats.

On pourra également la faire infuser en copeaux dans de la crème, de la béchamel... pendant une petite heure, pour agrémenter vos viandes, foies gras, pâtes fraiches...

Mais l’incontournable restera l’omelette aux truffes. La veille, placez votre truffe au milieu de vos œufs dans un récipient hermétique au réfrigérateur. La coquille des œufs étant poreuse, elle permettra aux saveurs de la truffe de parfumer ces derniers. Le moment venu, coupez votre truffe en fines lamelles et mélangez le tout à vos œufs battus. Pensez à garder quelques lamelles pour la décoration... Bon appétit !

 
Pépinières PLANFOR
1950 Route de Cère
40090 UCHACQ - FRANCE
Tel : +33(0)5 58 75 90 80
Fax : +33(0)5 58 06 48 54