Comment protéger les arbres contre les ravageurs ?

Même en ville, il arrive que des animaux se mettent à ronger l'écorce des jeunes arbres, leur infligeant de sévères blessures. La meilleure solution sera toujours physique.

Comment protéger les arbres contre les ravageurs ?
Le lapin, un joli enquiquineur heureusement peu tenace.
Comment protéger les arbres contre les ravageurs ?
Pommier abîmé par un chevreuil à plusieurs reprises.

Du chevreuil au rat, de nombreux ennemis
La hauteur des blessures donne de bons indices sur l'origine des dégâts. À une hauteur supérieure à 30 cm, il s'agit sûrement de chevreuils (voire de cerfs, au-dessus de 1,20 m de hauteur). La blessure est alors irrégulière, l'écorce arrachée en bandes ou montrant des traces de grosses dents. Entre 30 cm et 10 cm, ce sont surtout des lapins qui sont à incriminer (les incisions sont profondes) et en dessous, les rats-taupiers (incisions superficielles et surtout sur écorce tendre). Mais le rat des champs (le rat noir) peut aussi ronger l'écorce jusqu'à une certaine hauteur en grimpant sur les branches. Il provoque des incisions comme le rat-taupier.

Les végétaux les plus sensibles
Les plantes portant une écorce assez tendre et comestible sont la cible favorite des animaux rongeurs. Le pin et le pommier sont les plus couramment attaqués mais pratiquement toutes les plantes, même épineuses, peuvent connaître des dégâts. Plus une plante vieillit et moins elle risque d'être inquiétée car son écorce durcit et se charge de tannins naturellement répulsifs.

Comment protéger les arbres contre les ravageurs ?
Les gaines de protection, inesthétiques, protègent les sujets dans les terrais non cloturés, en attendant que l'arbre soit assez fort.

Des méthodes efficaces… si elles sont bien ciblées
La protection d'une plante requiert de bien connaître l'animal qui s'y est attaqué ou qui est susceptible de s'y attaquer. Le chevreuil, par exemple, connaît actuellement une expansion forte, y compris dans les zones urbaines. Là où le terrain n'est pas clos, il peut faire des dégâts, comme le lapin. Les rats des champs agissent davantage là où les étés sont secs, l'écorce les désaltérant. Les rats-taupiers sont plus nombreux à proximité d'une souche ou d'une dalle maçonnée. Tous étant nocturnes, les indices précédents seront précieux pour prendre les bonnes mesures.

Comment protéger les arbres contre les ravageurs ?
Le chevreuil agit dès la tombée du jour.

Contre les chevreuils et les lapins
La meilleure solution, bien qu'inesthétique, est d'entourer la plante par une gaine de protection, montant jusqu'à 50 cm contre les lapins et 1,20 contre les chevreuils. Si les lapins sont nombreux, pensez à entourer la partie à défendre d'un grillage à mailles fines (dit "grillage à volière"), en enterrant un peu de ce grillage sous terre. Les lapins ne sautent pas au-dessus et n'insistent pas trop pour passer en dessous, sauf en sol sableux. Il existe des répulsifs nauséabonds mais sans danger. Ils ne sont pas efficaces à 100%, et perdent vite leur pouvoir.

Comment protéger les arbres contre les ravageurs ?
Ce type de protection, comme les gaines souples, est efficace contre les lapins et les rongeurs.

Contre les autres rongeurs
Les rats des champs et les rats taupiers se faufilent entre les mailles des protections, qu'ils peuvent aussi escalader ou contourner par des galeries souterraines. Entourer le tronc d'une bande protectrice, comme de la toile de jute ou une gaine souple, est la meilleure façon de les protéger.

Soigner les blessures
Contre les blessures que les animaux rongeurs ont infligées à une écorce, il n'y a pas d'autre solution que d'appliquer du mastic cicatrisant ou de la bouillie bordelaise. Les sujets ayant perdu l'écorce sur la totalité de la circonférence du tronc risquent de périr. Il faudra alors veiller à arroser ces plantes et à les tailler pour les aider à récupérer.

M. Jean-Michel GROULT
 
Pépinières PLANFOR
1950 Route de Cère
40090 UCHACQ - FRANCE
Tel : +33(0)5 58 75 90 80
Fax : +33(0)5 58 06 48 54