L'Otiorhynque

Son nom est bizarre et vous n'avez probablement jamais vu l'insecte. Pourtant, vous le maudissez : c'est lui qui troue le bord des feuilles de vos plantes !

L'Otiorhynque

L'Otiorhynque

Les symptômes

Les feuilles sont mangées sur les bords en encoches disposées les unes à côté des autres, comme entamées avec une poinçonneuse. Ce symptôme se retrouve surtout sur les plantes à feuillage coriace (arbustes gardant leurs feuilles toute l'année, fleur vivace à feuilles épaisses…). Les plantes poussant en terrain sec et chaud sont plus volontiers attaquées. Les plantes en pot ne sont pas épargnées.

Son cycle

L'Otiorhynque fait partie des charançons. La larve se développe en terre pendant deux années, durant lesquelles elle ronge les racines des plantes. À l'issue de cette phase souterraine, la larve se transforme en adulte, qui reste tapi dans le sol en journée et ne sort que la nuit, au moment où il va grignoter les feuilles sur les bords. C'est la raison pour laquelle on l'aperçoit rarement. Pour spectaculaire que puisse être une attaque d'Otiorhynque, elle ne met pas la vie de la plante en danger. Il s'agit uniquement d'une atteinte esthétique, excepté le fait que les larves affaiblissent la plante en s'attaquant à ses racines.

Comment lutter

La lutte contre l'Otiorhynque est délicate à cause de son long cycle de développement. Lorsque vous observez les feuilles grignotées sur le bord, vous êtes sûr que des larves se trouvent en terre. Il faut donc non seulement lutter contre l'insecte adulte qui provoque ces dégâts, mais également contre les larves qui affaiblissent les plantes auxquelles elles s'attaquent et qui donneront les insectes adultes d'ici un à deux ans. La méthode de lutte la plus efficace consiste en un traitement à base de nématodes prédateurs (des vers microscopiques nommés Steinernema), qui détruisent les larves dans le sol. Il faut impérativement effectuer ce traitement au moins pendant deux années consécutives. Pour être efficace, l'application des nématodes doit suivre un protocole rigoureux (humidité du sol, température extérieure…). Le risque de rechute est important.

Comment l'éviter

L'Otiorhynque est un insecte d'origine méditerranéenne, qui apprécie les expositions ensoleillées et les terrains secs. C'est la raison pour laquelle on observe ses dégâts près de la maison, dans les endroits où la terre ne reçoit pas beaucoup de pluie, à cause du toit qui déborde. C'est la même chose en pot et sur les terrasses : les conditions y sont très favorables à l'Otiorhynque. Vous pouvez donc défavoriser le développement de l'insecte en modifiant les plantations (en ajoutant des couvre-sol par exemple) afin que le sol reçoive moins de soleil. De même, en augmentant les fréquences d'arrosage (si les plantations le supportent), il y aura moins d'Otiorhynques à cet endroit.

A savoir

Il est plus facile de lutter contre l'Otiorhynque qui se cache dans une plante en pot. Il suffit en effet de tremper tout le pot pendant une nuit dans l'eau, le temps de noyer les larves et les adultes qui se cachent en terre.

M. Jean-Michel GROULT
 
Pépinières PLANFOR
1950 Route de Cère
40090 UCHACQ - FRANCE
Tel : +33(0)5 58 75 90 80
Fax : +33(0)5 58 06 48 54