Les limaces

C'est l'une des grandes plaies du jardin. Les limaces sont prolifiques et voraces, mais il est possible de les limiter, à défaut de s'en débarasser complètement.

Les limaces

Les limaces

Les symptômes

Les dégâts commis par les limaces sont relativement simples à identifier : les parties tendres des plantes sont rongées, les bords des blessures sont irréguliers. Les plantes attaquées montrent des traces de mucus, signe du passage de mollusques.

Son cycle

Une limace peut vivre plusieurs années et reste en activité tant que le temps est humide et que les températures sont supérieures à 0°C. Par temps très chaud, elle se met en repos. La limace agit surtout la nuit et durant les jours où il fait gris et que le temps est couvert. Au retour de la lumière, la limace se dirige vers un abri humide et sombre, souvent au pied même de la plante qu'elle a attaquée. Les limaces pondent à l'automne, une seule bestiole pouvant donner 300 descendants dans l'année (rappelons que les limaces sont hermaphrodites !). Les œufs sont enfoncés en terre, à quelques centimètres sous la surface.

Comment lutter

En cas d'attaque massive, seul l'emploi de produits antilimaces vous permettra de garder le contrôle de la situation. Le produit le plus écologique est le phosphate ferrique, qui est sans danger pour les auxiliaires du jardin comme pour les animaux domestiques et les oiseaux. Il faut l'épandre à la volée autour des plantes attaquées, et en remettre après chaque grosse pluie, le produit se dégradant à l'humidité. La cendre de bois s'emploie de la même façon mais s'avère moins efficace. Vous pouvez aussi inspecter les plantes à la nuit tombée (avec une torche !). Selon vos convictions, il ne vous restera plus qu'à occire les limaces que vous aurez trouvées ou bien à les relâcher à grande distance du jardin.

Comment l'éviter

Les cultures sont d'autant plus vulnérables aux limaces qu'il se trouve des refuges à proximité. Ce qui maintient la terre humide et à l'abri de la lumière est susceptible de servir de gîte à ces bestioles : litière de feuilles mortes, paillage plastique, etc. Il ne faut donc pas les laisser à proximité des plantes les plus sensibles. Les limaces se déplacent plus volontiers sur les surfaces enherbées que sur la terre nue où elles sont vulnérables. Remuer régulièrement la terre autour des plantes susceptibles d'être attaquées réduit donc le risque. De plus, cela expose les œufs aux gelées hivernales, ce qui réduit le nombre de jeunes limaces.

A savoir

Pour préserver un pot d'une incursion par les limaces, il suffit de le poser sur un pot retourné, ce dernier baignant dans une large soucoupe remplie d'eau. Cela constitue une sorte de "douve" que les limaces n'iront pas traverser car elles ne nagent pas ! Il est également possible de protéger une zone en l'entourant d'une bande de cuivre pénétrant dans le sol sur quelques centimètres et dépassant de 10 cm : les limaces ne supportent pas le contact de ce métal.

M. Jean-Michel GROULT
 
Pépinières PLANFOR
1950 Route de Cère
40090 UCHACQ - FRANCE
Tel : +33(0)5 58 75 90 80
Fax : +33(0)5 58 06 48 54