Les bonsaï et les éléments climatiques

Le soleil est un des éléments essentiels à chaque plante. C'est par son action que les feuilles puisent le dioxyde de carbone de l'air et le transforment en sucre qui alimentera chaque cellule de la plante. De même, les autres éléments climatiques jouent un rôle important dans le développement des bonsaï.

Les bonsaï et les éléments climatiques

Dois-je exposer mon bonsaï au soleil ?
Oui, mais la durée d'exposition dépendra de votre région et de votre bonsaï. Si vous vous situez dans une région à fort ensoleillement et été très chaud, une exposition en continu pourrait dessécher le substrat trop rapidement et bruler le feuillage. Au contraire, si votre bonsaï manque de soleil, il aura des feuilles plus grosses (pour mieux capter la lumière).
D'une manière générale, tous les bonsaï quels qu'ils soient auront besoin d'une exposition au soleil régulière, y compris les bonsaï d'intérieur (à sortir dès que les températures le permettent). Il sera nécessaire de les acclimater doucement pour éviter de bruler le feuillage. De même certains bonsaï comme les érables du Japon aimeront une ombre légère en plein été.
Dans tous les cas, préférez une exposition plein sud, à l'abri des courants d'air.

L'hygrométrie
Dans leur aire d'origine, les bonsaï bénéficient d'un été chaud et humide, et d'un hiver froid et sec. Ces conditions climatiques sont idéales pour leur culture. Dans nos régions, il se produit plutôt l'inverse, à savoir un été chaud et sec, et un hiver froid et humide. Il sera donc nécessaire de créer une atmosphère humide en été, et de protéger le bonsaï d'un excès d'humidité en hiver.

L'été : créer une atmosphère humide
L'air sec est l'ennemi des bonsaï. Pour conserver un bonsaï en bonne santé, il faudra impérativement créer un microclimat humide autour de lui. Pour cela, évitez les courants d'air, et placez des soucoupes remplies de billes d'argile humides autour de votre bonsaï : l'eau s'évaporera recréant ainsi une atmosphère humide.

L'hiver : éviter l'excès d'eau
Comme nous l'avons déjà évoqué lors de l'arrosage, l'excès d'eau et l'eau stagnante sont très néfastes car ils empêchent la bonne oxygénation des racines. Cela est d'autant plus vrai en hiver, car le bonsaï entre en repos végétatif, et ses besoins en eau sont donc moindres. De plus, le gel pourrait faire éclater la poterie... Il est donc important de pouvoir abriter votre bonsaï de la pluie si celle-ci doit durer plusieurs jours. Prévoyez également d'abriter votre bonsaï en cas de neige, car elle fait noircir le feuillage et peut casser des branches.

Le froid et le gel
Afin de suivre leur cycle naturel, hormis les espèces tropicales, les végétaux ont besoin de l'alternance des saisons. Le froid leur permet de se mettre au repos, induit la lignification des tissus, la floraison pour certaines espèces... Toutefois, le faible volume de terre autour des racines rend celles-ci très vulnérables (d'autant plus si le substrat est très humide), et il sera donc nécessaire de protéger votre bonsaï après une ou deux gelées légères. Pour les espèces les plus résistantes, une simple protection des racines suffira (dans un grand pot rempli de copeaux de bois par exemple), pour d'autres espèces, il sera plus prudent de prévoir un hivernage sous serre froide, notamment si les nuits sont très froides et les températures ne redeviennent pas positives en journée. Prévoyez une aération suffisante en journée, car les rayons de soleil pourraient vite transformer votre serre en fournaise...
Il faudra rester prudent jusqu'à la fin du printemps, car même un gel léger pourrait endommager les bourgeons.

Quelques repères: le soleil et le froid sont nécessaires au bon développement des bonsaï, mais pas d'excès, privilégiez une exposition plein sud, sans courants d'air, une ambiance humide en été, et un abri contre le gel et la pluie en hiver.

 
Pépinières PLANFOR
1950 Route de Cère
40090 UCHACQ - FRANCE
Tel : +33(0)5 58 75 90 80
Fax : +33(0)5 58 06 48 54