L'arrosage des bonsaï

L'eau est un des éléments essentiels à chaque plante. Si cet élément vient à manquer, la plante est obligée de puiser dans ses réserves, ce qui l'épuisera. De même, si cet élément est en excès, le substrat se tassera, les racines se retrouveront étouffées et finiront par pourrir, entrainant irrémédiablement la mort de la plante. Il sera donc nécessaire de trouver le bon équilibre.

L'arrosage des bonsaï

A quelle fréquence dois-je arroser mon bonsaï ?
Il n'y a pas de fréquence idéale, puisque celle-ci dépendra de la chaleur ambiante, du degré d'humidité de l'air, de la taille du contenant (un contenant très petit ou plat sera sec plus rapidement qu'un grand contenant large et profond). Pour apprivoiser votre bonsaï, vous pouvez dans un premier temps le peser lorsque le substrat devient sec. Ce sera votre poids de référence. Arrosez-le abondamment (l'eau en excès s'écoule par les trous de drainage), et pesez-le à nouveau. La différence de poids correspond au volume d'eau que vous aurez apporté. Pesez-le ensuite tous les deux jours, observez son feuillage, ressentez l'humidité du substrat du bout des doigts. Arrosez-le seulement lorsqu'il s'approchera de son poids de référence. Vous apprendrez ainsi rapidement à détecter quand votre bonsaï aura soif, et vous pourrez vous passer de la pesée.

Quelle eau puis-je utiliser ?
L'eau du robinet, à température ambiante conviendra pour des espèces qui supportent le calcaire, mais en règle générale, cette eau sera trop calcaire pour les plantes de sol acide (érables du Japon, camélias, azalées...). Préférez dans ce cas de l'eau de pluie, ou à défaut de l'eau type Volvic®.

Dois-je pulvériser de l'eau sur le feuillage ?
Cette pratique est à éviter. En effet, le fait d'humidifier le feuillage alors que l'air est sec créera tout d'un coup une atmosphère humide autour de la plante qui modifiera sa façon de respirer en ouvrant les pores de ses feuilles... mais avec un temps de retard. Cela peut donc entrainer l'effet inverse à celui souhaité, car la plante, avec ses pores grands ouverts se déshydratera bien plus vite que si vous n'aviez rien fait.
Il vaut mieux privilégier une atmosphère humide en plaçant tout autour de votre bonsaï des coupelles remplies de billes d'argile et d'eau. Bien sûr, il faut pour cela éviter tout courant d'air qui viendrait perturber ce micro environnement.

Dois-je immerger mon bonsaï ?
Cette méthode d'arrosage peut être dangereuse, car elle pourrait entrainer un excès d'eau néfaste pour les racines, ainsi qu'un tassement du substrat. Ne trempez le pot de votre bonsaï que si vous avez oublié de l'arroser sur une longue période, ou s'il s'agit d'un substrat argileux très compact (et dans ce cas, un rempotage sera nécessaire rapidement).

Quelques repères: arrosez uniquement si le substrat est sec et apportez un volume d'eau équivalent au volume de terre, privilégiez une eau non calcaire (eau de pluie), et créez une atmosphère humide autour de votre bonsaï.

 
Pépinières PLANFOR
1950 Route de Cère
40090 UCHACQ - FRANCE
Tel : +33(0)5 58 75 90 80
Fax : +33(0)5 58 06 48 54