Le rempotage des bonsaï

Le rempotage est une étape importante et délicate dans la culture des bonsaï. Il permet le renouvellement du substrat qui a tendance à s'appauvrir et se tasser au fil du temps, mais aussi de stimuler les racines pour renouveler une partie du chevelu racinaire.

Le rempotage des bonsaï

A quelle fréquence dois-je rempoter mon bonsaï ?
Tous les deux ans en général sur un sujet jeune, et tous les trois à cinq ans sur un sujet plus âgé. Le rempotage offre une véritable cure de jouvence au bonsaï, mais il ne doit être pratiqué que sur un sujet vigoureux. Si votre bonsaï n'est pas très en forme, une alternative consiste à planter celui-ci en pleine terre, dans votre potager par exemple, durant quelques mois ou toute une année. Il reprendra alors de la vigueur et sera en pleine forme pour le rempotage !

Quel substrat dois-je utiliser ?
Le substrat doit avoir deux qualités principales : retenir l'eau, et être bien drainant. L'akadama possède ces deux propriétés, mais il est souvent difficile de s'en procurer. Aussi, on pourra faire un mélange à parts égales de terre argileuse, de sable et de terreau, ou bien un mélange de terreau horticole et zéolite. Bien sur, il faudra ajuster ce mélange en fonction de sa région : on choisira un substrat très drainant dans les régions humides, et au contraire, on favorisera la rétention de l'eau dans les régions chaudes et sèches. On adaptera également le substrat aux besoins spécifiques de la plante. Pour les espèces comme le hêtre, le pin ou le genévrier, mélangez également au nouveau substrat un peu de l'ancienne terre qui contient des mycorhizes essentiels au bon développement des racines.

Quel contenant dois-je choisir ?
Il existe une multitude de poteries pour bonsaï, simples ou très décorées, rondes, rectangulaires, de différentes profondeurs et différentes couleurs. Il n'est pas évident de s'y retrouver, d'autant que les prix peuvent s'envoler rapidement.
Un principe de base consiste à respecter un équilibre entre la forme générale de votre bonsaï et le pot : on choisira une coupe qui devra dépasser légèrement les 2/3 de la plus grande dimension (largeur ou hauteur) du bonsaï. Par exemple, pour un bonsaï plus large que haut, la coupe sera légèrement plus grande que les deux tiers de la largeur du bonsaï.
Il faut garder à l'esprit que le pot sert à sublimer l'arbre, mais aussi qu'il doit être choisi en fonction de votre climat : Il sera par exemple difficile de cultiver un bonsaï dans une coupe très plate sous un climat chaud et sec car l'évaporation risque d'être trop rapide.

Quelques repères: ne rempotez votre bonsaï que s'il est bien vigoureux, utilisez un terreau à la fois drainant et offrant une bonne rétention en eau et adaptez-le à votre climat, veillez à une bonne homogénéité de votre substrat.

 
Pépinières PLANFOR
1950 Route de Cère
40090 UCHACQ - FRANCE
Tel : +33(0)5 58 75 90 80
Fax : +33(0)5 58 06 48 54