L'Amélioration Génétique du Pin Maritime

Les Landes de Gascogne sont le premier massif forestier cultivé européen, que ce soit en terme de productivité ou de superficie.

En 1960 a débuté le programme d'amélioration génétique du pin maritime mené par l'INRA avec plantation successive de vergers à graines de niveau d'amélioration différents.
L'amélioration génétique vise à obtenir des arbres ayant une meilleure rectitude au niveau du tronc et une meilleure croissance.

Historique de l'amélioration génétique:

1926: Installation du tout premier arboretum de provenances de pin maritime de différentes aires naturelles.

1960-1969 / 1972-1974: Campagne de sélection d'arbres supérieurs en croissance et en forme, qui a abouti à la plantation sur 246 hectares de vergers à graines de 1ère génération.

La quantité limitée de graines améliorées génétiquement et leur coût élevé a modifié la méthode de reboisement en remplaçant progressivement le semis par la plantation. La graine sera semée en pépinière pour produire des plants améliorés génétiquement.
En effet, 1 hectare de semis consomme 3 kg de graines soit 45 000 graines. En pépinière, 45 000 graines semées donnent naissance à 40 000 plants, c'est 30 hectares de forêt qui seront reboisés par plantation au lieu d'un hectare par semis direct.

1978-2000: Utilisation progressive dans les reboisements par plantation des graines issues des vergers de 1ère génération.

1986-1995: Installation de vergers à graines de 2ème génération sur 200 hectares.

Depuis 1998: Utilisation progressive de graines issues des vergers de 2ème génération.

2003-2006: Installation de vergers à graines de 3ème génération (VF3)

2006: Installation par PLANFOR d'un verger à graines de 3ème génération de 17 hectares 60 sur la commune de Carcans(33). L'itinéraire d'implantation choisi par PLANFOR va permettre une récolte précoce de cônes en 2013.

2012: Premières récoltes dans les vergers VF3.

Depuis l'automne 2013, utilisation progressive de graines issues des vergers de 3ème génération.

L'Amélioration Génétique du Pin Maritime

Comment crée t-on une variété génétiquement améliorée de pin maritime ?

L'objectif de l'amélioration génétique du pin maritime est d'augmenter la rectitude et la croissance des arbres adultes. Des arbres aux critères et aux qualités remarquables sont sélectionnés.
Des croisements sont effectués en vue d'obtenir des plants de différents niveaux d'amélioration génétique.

L'Amélioration Génétique du Pin Maritime

Comment crée t-on une nouvelle variété de pin maritime ?

Le croisement est la technique d'amélioration génétique qui a permis de croiser des arbres de la même famille afin d'en améliorer les performances.
La variété de type Landes x Corse est le fruit d'une pollinisation contrôlée de deux variétés de pins : l'une d'origine Landes et l'autre d'origine Corse. Aujourd'hui, nous sommes sur des variétés de type LC2.

L'Amélioration Génétique du Pin Maritime

La pollinisation contrôlée est la fécondation d'une fleur femelle d'une variété, par le pollen mâle d'une autre variété.
1- Les meilleures fleurs femelles sont sélectionnées et les autres sont supprimées.
2- Ensuite, les fleurs restantes sont empochées pour une durée de 3 semaines et du pollen mâle est alors injecté dans chacune de ces poches.
3- La récolte des cônes s'effectue 2 ans après la fécondation par empochage et avant les chaleurs, c'est-à-dire vers Mars/Avril. La récolte se fait en présence du SRFOB (Service Régional de la forêt et du bois) qui certifie l'origine de la graine.
4- Les cônes sont alors exposés à la chaleur afin qu'ils s'ouvrent et que l'on puisse en extraire les graines.
5- Ces graines seront ensuite passées dans une desailleuse afin de séparer la graine de son ailette.
6- Les graines peuvent être stockées plusieurs années avant d'être semées, mais elles perdent de leur pouvoir de germination avec le temps.

Les résultats de l'amélioration génétique sur le massif des Landes de Gascogne:

L'amélioration génétique a permis d'augmenter la productivité moyenne du Massif Landais depuis les années 60. Le rendement est ainsi passé de 4,8 m3/ha/an en 1960 à 10m3/ha/an en 2000. Nous pouvons dire que le rendement atteindra 12m3/ha/an d'ici 2015.

L'amélioration génétique n'intervient pas seule dans cette progression.
L'évolution des itinéraires sylvicoles entre également en jeu.

L'Amélioration Génétique du Pin Maritime

- L'assainissement et les techniques de labour ;
- La fertilisation phosphatée à la plantation et en différée à 3-4 ans ;
- Le contrôle de la végétation adventice ;
- Les éclaircies précoces et plus rapprochées ;
- L'arrêt du gemmage qui a raccourci les rotations ;
- L'évolution du marché des bois qui s'oriente vers la production de plus de 1,2 m3.

foret.info
Pépinières PLANFOR
1950 Route de Cère
40090 UCHACQ - FRANCE
Tel : +33(0)5 58 75 90 80
Fax : +33(0)5 58 06 48 54