La texture de la terre

Déterminer les caractéristiques de son jardin
L'acidité de la terre (PH)
La texture de la terre
Les microclimats
Le vent
L'exposition
Le ruissellement et la pente

Choyer ses plantes, c'est connaître sa terre
Peu de plantes peuvent se passer de terre, mis à part sous les Tropiques. Il s'agit donc d'un élément fondamental à bien connaître : vous n'imagineriez pas nourrir un chat avec du foin ? Pour les plantes, c'est un peu pareil !

Une terre a de nombreuses caractéristiques. Pour le jardinier, le plus important sera de connaître sa texture et son acidité. Dans une terre légère et acide, il faudra agir d'une autre façon qu'en terre lourde et alcaline. Trois composants régissent la texture d'une terre : l'argile, les limons et le sable.

 
Terre - L'argile, lourde mais généreuse

L'argile, lourde mais généreuse
rend la terre malléable, collante. Les terres argileuses sont parfois surnommée "glaise" ou "terre à poterie". On s'en plaint car en hiver l'argile ressemble à du mastic et en été, elle se craquèle et devient dure. Il s'agit pourtant d'un type de sol très productif, mais qu'il faut décompacter. Il ne faut jamais ajouter du sable ou du gravier à une terre très argileuse, sous peine de la transformer… en béton ! L'apport de tourbe est possible mais difficile en pratique, car elle se mélange mal à une terre collante. Alimentez plutôt la terre argileuse avec de la matière organique, comme du fumier décomposé, à enfouir. Un travail un peu pénible au début, mais qui vous assurera un jardin luxuriant à force. Les buis et de nombreux arbustes de grand développement apprécient ce type de terre.

 
Terre - Le sable, léger et maigre

Le sable, léger et maigre
Le sable a au contraire une texture très lâche. Il est impossible d'en façonner une motte lorsqu'on en presse au creux de la main. En été, la terre sableuse a tendance à former une poussière. En hiver, elle ne forme jamais de flaques, même après une forte pluie. Au contraire de l'argile, le sable est pauvre, car les éléments nutritifs sont entraînés par les pluies, qui lessivent facilement la terre. Les terres sableuses sont souvent acides, ce qui plaît donc aux plantes de terre de bruyère : rhododendrons, azalées, etc. Vous devrez en revanche régulièrement apporter de quoi nourrir les plantes, sous forme d'engrais, de compost, de fumier, etc. Il ne sert à rien de faire de gros apport (ni de gros arrosages) puisque tout sera entraîné en profondeur dans le sol, hors de portée des plantes cultivées.

 
Terre - Le limon, bien équilibré

Le limon, bien équilibré
Les limons sont intermédiaires entre les argiles et le sable: une terre limoneuse n'est ni trop poreuse, ni trop collante. Si vous disposez d'une telle terre, vous pourrez y cultiver de nombreuses plantes, sans avoir à modifier la texture du sol. Ce type de sol n'est cependant pas très fréquent, sauf à proximité des cours d'eau, en fond de vallée, dans certaines régions du littoral, etc.

 

Dans la plupart des cas, la terre de jardin comportera ces trois éléments (sable, limon, argile) en quantités variables. C'est en manipulant la terre, en regardant comment l'eau s'y comporte, etc. que vous déterminerez de quel catégorie votre sol se rapproche. Vous pourrez alors envisager les "correctifs" à y apporter pour l'améliorer, c'est-à-dire les éléments qui vous permettront de modifier sa structure : ce sont les amendements.

M. Jean-Michel GROULT
Pépinières PLANFOR
1950 Route de Cère
40090 UCHACQ - FRANCE
Tel : +33(0)5 58 75 90 80
Fax : +33(0)5 58 06 48 54