Ma plante est-elle malade?

Ce n'est pas parce que quelque chose est inhabituel chez une plante qu'elle est forcément malade.

Ma plante est-elle malade?

Cet abricotier ne souffre pas d'une attaque d'un ravageur ou d'une maladie, mais d'une chute de grêle !

Tout va bien !

Au cours de la vie, l'allure d'une plante peut changer. Les mimosas (plantes du genre Acacia) et les eucalyptus, par exemple, portent des feuilles de forme différente selon leur âge. Les feuilles des jeunes plantes ont une forme différente des feuilles des plantes âgées. Il ne faut pas forcément vous inquiéter lorsque des feuilles d'un type différent apparaissent : la plante ne fait peut-être que grandir. Attention toutefois : cela peut aussi provenir de rejets issus du porte-greffe qu'il faudra alors couper à ras sous peine de les voir surpasser la variété cultivée. La forme des feuilles peut également varier au cours de la saison. La mauve musquée et la campanule à feuilles rondes auront des feuilles arrondies en début de saison, mais leur feuillage devient très fin au fur et à mesure que la floraison approche.

Quand la plante souffre

Des négligences répétées font subir un stress à la plante. Elle ne se développe pas correctement et peut alors prendre un air malade. Par exemple, les arrosages trop irréguliers provoquent la déformation des feuilles. Les tomates et les orchidées y sont très sensibles. Un excès d'arrosage peut également faire souffrir une plante et même la tuer. Si le sol contient trop d'eau, les racines manquent d'air et elles s'asphyxient. La plante flétrit, comme si elle subissait une attaque de ravageurs souterrains, alors qu'il faut modifier la façon de l'arroser. Face à une plante qui souffre parce qu'on la néglige, le seul remède consiste à s'en occuper plus régulièrement ou à choisir des plantes qui réclament moins d'entretien.

Les problèmes peuvent aussi surgir lorsque les conditions sont très défavorables à la croissance de la plante. Par exemple, une espèce dont les tiges sont très fragiles sera blessée par des coups de vent, si elle n'est pas cultivée à l'abri d'un mur qui la protège. Les plantes aux feuilles fragiles risquent de souffrir des chutes de grêle au printemps, surtout dans le sud. Bien évidemment, si le sol ne correspond pas aux besoins de la plante, elle va sembler malade car elle ne peut pas se développer correctement. Mais dans ce cas, il ne s'agit pas d'une maladie à proprement parler, plutôt une erreur de culture (et cela arrive à tout le monde !).

Des signes visibles

Peu de maladies ou de ravageurs passent inaperçus sur la plante. Souvent, leur présence se traduit par des feuilles grignotées, tachées ou chiffonnées, un comportement inhabituel de la plante par rapport aux semaines précédentes (elle pousse moins, par exemple). La présence d'un ravageur ou d'une maladie peut aussi avoir pour conséquence le dépérissement d'organes avant maturité (fleurs, feuilles, tiges ou portions de tige…). Dans ce cas, le problème peut aussi provenir d'une erreur de culture. Par exemple, les courants d'air font tomber les boutons à fleurs des orchidées. Face à de tels symptômes, vous n'avez alors qu'une seule et unique urgence : rechercher la cause, sous peine de ne pas prendre les bonnes mesures !

M. Jean-Michel GROULT
 
Pépinières PLANFOR
1950 Route de Cère
40090 UCHACQ - FRANCE
Tel : +33(0)5 58 75 90 80
Fax : +33(0)5 58 06 48 54