Le douglas : de l'exploitation à la valorisation

Actualisé le 05-09-2017

L'exploitation est la première étape de transformation et de valorisation de la production.
La coupe rase d'une parcelle à pour but d'obtenir le maximum de bois d'œuvre possible.

L'exploitation du Douglas n'intervient pas seulement lors de la coupe rase.

Lors du cycle de production, il est essentiel d'effectuer :
- des coupes d'éclaircies pour permettre au reste du peuplement de se développer,
- de l'élagage dans le but de produire du bois de qualité.

Quels sont les objectifs:

- Sylvicoles : Elle permet le renouvellement du peuplement indispensable au maintien du patrimoine (coupes de régénération et de reconstitution), la croissance des futurs arbres (coupes d'éclaircies) et la production de bois de qualité (élagages).
- Economiques : Elle permet un apport financier pour le propriétaire ainsi qu'un approvisionnement pour la filière.
- Environnementaux et sociaux : Elle contribue au maintien de la biodiversité, à la protection des sols, au respect de l’environnement (affranchissement de certains traitements du fait de son imputrescibilité) mais aussi à l'accueil du public (cueillette, promenade, vélo...).

Besoin d'une entreprise de travaux forestiers ?

Mise en œuvre:

Elle est composée d'une succession de travaux:
Planification des opérations: Choix de la période et des méthodes d'interventions.

Marquage des coupes: Il consiste à clairement identifier les arbres avant d'être récoltés ou de délimiter les parcelles. Le marquage se fait soit à la hache, soit à la peinture. Afin qu'il soit efficace, le marquage est orienté de manière à être visible par les machines. Pour les coupes d'éclaircies, le marquage est déterminant pour l'avenir de la forêt, puisque c’est à ce moment que seront conservés les arbres au potentiel le plus élevé.

Cubage: C'est l'estimation du volume qui permet une approximation du rendement. Il sert à estimer le volume de bois «commercial». Il existe deux méthodes pour cuber les bois:
- Bois sur pied: Essentiellement pour les coupes rases. La vente se fait en bloc. Le prix de l'ensemble du peuplement est déterminé avant l'exploitation.
- Sur bois abattu: Essentiellement pour les bois d'éclaircies. La vente se fait par catégorie de produit. Le prix est déterminé avant l'exploitation.

Abattage: L'abattage est la première étape de l'exploitation des arbres. L'arbre sur pied est coupé à l'aide d'une tronçonneuse ou d'une abatteuse. Les abatteuses combinent à la fois la coupe et le façonnage des bois. La productivité est plus importante. Les conditions de travail et de sécurité sont meilleures pour le conducteur de cet engin sylvicole et les rendements aussi.

Façonnage: L'arbre est ébranché et tronçonné suivant des critères de qualités et de longueur propre à chaque utilisateur. L'arbre abattu sera séparé en 2 catégories :
- Bois d'œuvre: issu essentiellement des coupes rases.
- Bois de trituration: issu essentiellement de coupes d'éclaircies.

Débardage et débusquage: Consiste à transporter les arbres abattus de leur lieu de coupe vers une route ou un lieu de dépôt provisoire. Pour les éclaircies, une précaution est à prendre en considération : Ne pas endommager les arbres restant.
De plus, les bois doivent-être déposés dans un lieu accessible pour pouvoir le transporter par la suite.

Transport: Acheminement au lieu de transformation. Le transport se fait majoritairement par la route car les scierie s'approvisionnent à proximité de leur site de transformation.

Remise en état du site: Evacuation des déchets et nettoyage de la place de dépôt.

Mise en marché des bois: Différentes méthodes de vente peuvent être appliqué en fonction des situations. Pour les lots de petite taille, c'est la vente de gré à gré qui est le plus sollicité. Alors que pour les coupes beaucoup plus conséquentes, ce sont la vente par appel d'offre.
- La vente de gré à gré est aussi appelé vente à l'amiable.
Le propriétaire et l'exploitant s'accordent sur le prix, sans mise en concurrence d'autrui. L'avantage de cette méthode est la rapidité de la vente. Elle permet aussi de tisser des liens avec un acheteur de «confiance.»
- La vente par appel d'offres «simple»: Un certain nombre d'exploitant est réunis pour la vente de lots. Cette consultation vise à valoriser au mieux les bois en prenant en compte la capacité d'utilisation des bois par chaque acheteur potentiel. L'enjeu financier est important.
- La vente groupée par soumission cachetée: La vente se déroule en publique. Les acheteurs font parvenir à l'avance leurs offres. Chaque acheteur attribue ou non un prix a chaque lot.
Chaque lot sera attribué au plus offrant. Un lot est retiré de la vente s'il n'y a eu aucune offre, ou si l'offre est inférieure au prix de retrait.

L'exploitation du Douglas

Utilisations:

Le Douglas est doté d'un bois de qualité utilisé dans de nombreux domaines :
- menuiseries extérieures et intérieures,
- charpente,
- ossature,
- bardage...

La certification PECF dans la vente des bois:

La certification PECF dans la vente des bois

En France, environ ¼ de la forêt privée serait certifiée ou en cours de certification, et 78% de la forêt publique française est certifiée PEFC.

La certification PEFC est un atout pour le propriétaire. Elle permet de s'ouvrir sur les nouveaux marchés et de répondre aux nouvelles exigences des consommateurs ainsi que des industriels. C'est une garantie de la gestion durable des forêts.

Les règles à respecter:

- Veiller à ne pas négliger les chemins forestiers (la desserte) afin de faciliter l'accès à la parcelle, pour effectuer les entretiens mécanique, le débardage, mais aussi l'accès aux pompiers en cas de sinistre. De plus, la desserte n'a aucun impact négatif sur la production.
- Veiller à conserver les feuillus et les lisières pour diminuer le risque sanitaire, mais aussi restaurer la biodiversité.
- Respecter les périodes d'intervention favorables, afin d'éviter le compactage du sol.
- Respecter les opérations et les itinéraires sylvicoles prévus, afin de modérer la prolifération des maladies.

Une coupe rase ne signifie pas que l'itinéraire sylvicole est terminé, puisque les parcelles seront reboisées à nouveau.
Ce sont ces reboisements constants qui font de la forêt Française, une ressource renouvelable et renouvelée.

Sources
foret.info
Pépinières PLANFOR
1950 Route de Cère
40090 UCHACQ - FRANCE
Tel : +33(0)5 58 75 90 80
Fax : +33(0)5 58 06 48 54