Les feuilles criblées

Cette maladie se rencontre surtout les plantes du genre Prunus, c'est-à-dire les pruniers, les cerisiers (à fruits ou décoratifs), les lauriers-palmes... Bien qu'elle ressemble à une maladie causée par un insecte, il s'agit d'un champignon nommé oïdium perforant.

Les feuilles criblées

Les feuilles criblées

Les symptômes

Au printemps, les jeunes feuilles naissent déformées, elles prennent parfois la forme d'une faucille. Quelques semaines plus tard, lorsqu'elles se sont complètement épanouies, les feuilles comportent de nombreux petits trous aux contours irréguliers. Les feuilles les plus atteintes voient leur surface très réduite, les trous étant grands et nombreux. Au cours de l'été, les feuilles qui se forment semblent moins atteintes que celle du printemps, sauf en cas d'été humide.

Son cycle

Ce champignon se réveille tôt en saison, à partir de spores (les germes de la maladie) restées à l'état latent sur le feuillage. C'est par temps humide, lorsque les feuilles restent couvertes d'une pellicule d'eau pendant plusieurs jours d'affilée, que le champignon se met à germer, sur les très jeunes feuilles en développement. Sa croissance s'effectue au détriment des cellules végétales qu'il tue, d'où l'apparition de petits trous causés par l'extension de la feuille autour d'une petite zone morte. Au cours de cette phase, le champignon se reproduit et disperse ses germes aux alentours. Une fois apparue, c'est une maladie tenace. Heureusement, la criblure cause rarement de gros dégâts.

Comment lutter

La criblure se combat à l'aide d’une pulvérisation d'un produit destiné à lutter contre les champignons, comme le soufre mouillable ou la bouillie bordelaise. Pour être efficace, il est nécessaire d'effectuer l'application avant que les feuilles n'aient commencé à se déployer. Intervenez entre la fin février (en climat doux) et le début du mois d'avril (dans les régions à printemps tardif), par temps sec, surtout si la météo prévoit un épisode pluvieux dans les jours à venir. Si vos lauriers-palmes ou vos pruniers à feuilles pourpres sont très attaqués, répétez l'opération vers la fin mai, puis à nouveau à l'automne, vers la fin du mois d'octobre. La maladie régressera peu à peu à l'aide d'interventions régulières.

Comment l'éviter

L'oïdium perforant trouve des conditions favorables à son développement sur les arbres et arbustes du genre Prunus taillés régulièrement, et plus particulièrement dans les configurations où l'air est humide (près des rivières, au fond des vallées…). Veillez à toujours désinfecter les outils de coupe (sécateur, cisaille, taille-haie, etc.). Passez la lame à l'alcool à brûler avant chaque utilisation et avant de passer à l'arbuste suivant.

A savoir

Une taille de rajeunissement effectué dans de mauvaises conditions peut favoriser l'installation de la maladie. Si le Prunus est rabattu de façon sévère (de grosses branches ont été coupées), il forme des pousses nombreuses et désordonnées, qui constituent un terrain favorable à la criblure.

M. Jean-Michel GROULT
 
Pépinières PLANFOR
1950 Route de Cère
40090 UCHACQ - FRANCE
Tel : +33(0)5 58 75 90 80
Fax : +33(0)5 58 06 48 54