La taille d'hiver des grimpantes à fruits

Vigne, kiwi et compagnie ajoutent de la saveur sans prendre beaucoup de place au sol. Elles ne devraient manquer dans aucun jardin, d'autant plus que la taille est facile. Mais celle-ci est nécessaire !

La taille d'hiver des grimpantes à fruits
Chez les grimpantes fruitières, il n'y a pas de bons fruits sans une petite taille !

En fin d'hiver, faites "pleurer" la vigne

Vous avez jusqu'au mois de mars pour tailler les sarments, depuis la chute des feuilles. L'idéal est de le faire en février-mars, lorsque la sève monte. Toute taille à cette époque occasionne l'écoulement de sève : on dit alors que la vigne "pleure".

Sur les sujets en formation, dont il faut laisser le "bois" s'allonger sur les tiges principales, gardez environ 20 cm des tiges formées l'année précédente. Coupez tout le reste. De cette façon, l'accroissement du cep est lent (1 m en 5 ans) mais la ramure est bien plus forte. Les pieds de vigne bien formés se taillent sur charpente : coupez à ras toutes les tiges qui se sont formées l'année précédente. Cette taille répétée chaque année formera des "moignons", qu'il faudra conserver.

La taille d'hiver des grimpantes à fruits
La taille de fin d'hiver fait couler de la sève chez la vigne : c'est bon signe !
La taille d'hiver des grimpantes à fruits
Coupez à 2 cm en aval d'un bourgeon bien formé.
La taille d'hiver des grimpantes à fruits
Repérer l'emplacement des fruits de l'an passé permet de déterminer où il faut tailler.

Le kiwi, une taille simplifiée

La taille d'hiver du kiwi doit être légère. Le principe consiste à raccourcir les rameaux, en sectionnant à 30 cm après l'endroit où se sont formés les fruits l'an dernier. Mais ceci n'est valable que pour les kiwis qui donnent bien. Chez les jeunes sujets, c'est surtout en été, lorsque la floraison est passée, que l'on effectue le principal de la taille. En hiver, le nettoyage des jeunes kiwis va seulement consister à retirer ce qui a pris trop d'ampleur : sarments qui se sont étalés en tous sens, branches blessées, rejets intempestifs qui se sont formés le long des tiges (si le sujet est conduit le long d'une treille). En général, les pieds mâles sont plus vigoureux que les pieds femelles. Les kiwaïs se taillent de la même façon.

Attention à bien repérer les bourgeons des kiwis et des kiwaïs : ils sont très discrets, car enfoncés dans un épaississement de la branche (c'est que ce qu'on appelle un "œil").

La première année : repos !

La taille hivernale est encore plus réduite chez les jeunes sujets. Quelle que soit l'espèce, l'important est de laisser la plante s'installer et s'enraciner, plutôt que de la tailler. La taille ne devra être envisagée qu'au cours du deuxième hiver que la plante passe à son emplacement, uniquement pour la former, en retirant les rejets de la base ou redonner de l'équilibre (si une partie s'est développée au détriment de l'autre, par exemple).

La taille d'hiver des grimpantes à fruits
Les mûres cultivées se taillent comme les framboisiers.

N'oubliez pas les ronces

Leur taille est très simple : elles se taillent comme les framboisiers. Coupez à ras les tiges qui ont donné l'an dernier et qui ont commencé à sécher. Coupez de moitié les autres. Vous pouvez aussi ne pas les couper et vous contenter de retirer les cannes qui ont séché. Impossible de vous tromper avec les ronces !

M. Jean-Michel GROULT
 
Crédits photos: Franck Boucourt (Sauf mention contraire)
Pépinières PLANFOR
1950 Route de Cère
40090 UCHACQ - FRANCE
Tel : +33(0)5 58 75 90 80
Fax : +33(0)5 58 06 48 54