Français Español Português English


Mon compte
Nous contacter
05.58.75.90.80
(Appel non surtaxé)

Que planter près de canalisations souterraines ?

Qu'ils servent au chauffage, à l'alimentation en eau de la maison ou à transporter les eaux usées, les tuyaux enterrés dans le sol restent sensibles à l'action des racines. Il suffit qu'une racine un peu forte les déplace, et la fuite est assurée !

Que planter près de canalisations souterraines

A proximité des canalisations, un massif de rhododendrons sera une bonne alternative.

La question est d'autant plus importante si vous n'êtes pas propriétaire des canalisations mais que vous subissez une servitude de passage de ces canalisations sur votre terrain.

En effet, en cas de rupture de la canalisation par votre faute, vous seriez responsable. Les racines des arbres peuvent descendre à plusieurs mètres de profondeur.

Parmi les essences communes, le record va sans doute au sapin, qui peut former un véritable tronc souterrain. Les érables comme le sycomore (Acer pseudoplatanus) ou l'érable plane (Acer platanoides), en revanche, ont un enracinement superficiel.

Tout est relatif : ils ne descendent pas en dessous de 2 m de profondeur mais leurs racines se situent généralement dans la zone où passent les canalisations.

Dans l'idéal, mieux vaudrait donc ne pas planter d'arbre ou d'arbuste à proximité des canalisations. Cependant, si les canalisations sont lisses, en béton ou en métal et qu'elles ne sont pas anciennes, vous pouvez installer des végétaux, à condition de respecter certaines règles. De façon générale, ne les plantez pas à moins de 3 m de la canalisation, 5 m représentant une distance plus sûre.

Que choisir ?

Plantez de préférence des végétaux à enracinement superficiel et ne formant pas de souche épaisse. Les cistes, les buis, les rhododendrons, les rosiers, les grandes lavatères (Lavatera olbiea) ou le lilas répondent à cette contrainte. Le cognassier du Japon et les conifères, qui ont des racines très profondes, ne sont pas en revanche adaptés. Même les conifères nains doivent être évités : vingt ans après la plantation, ils n'ont plus rien de nain !

Evitez également les arbustes qui ont tendance à former des rejets un peu partout, même si leurs racines restent superficielles. Les ailantes, les bambous, les sumacs et les robiniers peuvent, par leurs rejets, abîmer les canalisations.

Si les tuyaux se situent à au moins 1 m de profondeur, vous pouvez en revanche installer des plantes vivaces au-dessus. Il n'y a aucun risque qu'elles causent des dégâts, même si leur végétation est très grande, comme celle des bocconies ou des eulalies (Miscanthus).

De bons réflexes

Vous gagnerez en tranquillité si vous pensez à protéger les canalisations des racines en enterrant un film "stop-racines" qui fera obstacle à la progression des parties souterraines des plantes. Un muret enterré, séparant les canalisations des parties enterrées, sera encore plus efficace.

A savoir

Au-dessus d'une aire parcourue par des capteurs géothermiques, il ne faut rien installer d'autre qu'une pelouse. Non seulement les tuyaux enterrés sont très fragiles, mais en plus la terre reste longtemps gelée autour. Ce serait fatal aux plantes installées au-dessus. Ou alors, installez des plantes vivaces à très faible enracinement, comme les joubarbes, les orpins, les iris barbus (Iris germanica).

M. Jean-Michel GROULT
 
Pépinières PLANFOR
RD 651
40090 UCHACQ - FRANCE
Tel : +33(0)5 58 75 90 80
Fax : +33(0)5 58 06 48 54