Le désherbage chimique

Désherber avec les produits chimiques n'est pas l'idéal pour les jardiniers qui souhaitent se passer de tels produits. Il y a cependant des cas où cette technique se justifie, à condition de bien respecter les doses !

Lorsqu'on ne dispose pas du temps nécessaire pour désherber à la main ou mécaniquement mais que l'on veut tenir le sol propre, il ne reste que deux solutions : le paillage ou le désherbage chimique. Seul ce dernier permet de tenir le sol nu. Il y a des cas où le désherbage est obligatoire (quelle que soit la méthode !), comme dans les régions infestées par l'ambroisie, cette herbe très allergique. Elle doit être détruite avant le 15 août sous peine d'amende. Les désherbants chimiques sont également utiles lorsqu'on veut se défaire d'herbes extraordinairement coriaces, comme la renouée du Japon. Là où elle est installée, il est difficile de s'en défaire, sauf à recourir à des solutions radicales.

Quels désherbants ?

Les désherbants chimiques pour jardins amateurs se sont considérablement limités, la réglementation devenant de plus en plus sévère. Ne restent plus sur le marché que des produits présentant un niveau certain de sécurité. Le désherbant le plus courant est constitué de glyphosate. Cette substance, dont on a beaucoup parlé, a l'avantage d'agir de façon systémique, c'est-à-dire à travers toute la plante. Les plantes sur lesquelles ce désherbant est appliqué meurent complètement. Il n'est pas sélectif, c'est-à-dire qu'il agit autant sur les mauvaises herbes que sur les plantes cultivées. Il faut donc l'appliquer soigneusement, avec un pulvérisateur muni d'un cache évitant les projections, ou enduire au pinceau quelques feuilles des plantes à éliminer.

L'autre désherbant chimique est l'acide acétique, autrement dit le vinaigre concentré. On l'emploie en pulvérisation sur les allées et espaces devant être tenus propres, en pulvérisation. Corrosif car concentré, il ne s'accumule dans le sol. Le vinaigre est efficace contre les levées de jeunes plantes. Il n'agit que sur les parties pulvérisées et n'empêche pas les repousses à partir des racines et des tiges souterraines.

Apparu récemment, l'acide pélargonique est un herbicide naturel, comme le vinaigre. Son action est plus puissante encore contre les levées de plantules dans les allées mais aussi sur les dallages, contre les algues.

Précautions utiles

Appliquez les herbicides muni de l'équipement adéquat : des vêtements couvrant tout le corps et des gants (en nitrile). Pulvérisez par beau temps, sans vent. Employez un pulvérisateur exclusivement pour l'herbicide : vous risquez l'accident sur les plantations avec un appareil mal rincé ou contenant un fond de produit.

Cours d'eau, attention !

Aux abords des cours d'eau, la loi est stricte : pas de désherbant ! Il est interdit d'épandre quoi que ce soit à moins de 5 mètres de distance d'un cours d'eau ou d'un plan d'eau existant sur une carte, et à moins d'un mètre des autres. Le glyphosate est dégradé rapidement dans le sol en sous-produit qui eux persistent dans le sol et se retrouvent dans les eaux souterraines. Il faut donc veiller à n'employer ce désherbant qu'à distance des cours d'eau et à ne jamais dépasser les doses indiquées. Le vinaigre est également très toxique pour les animaux aquatiques.

M. Jean-Michel GROULT
 
Pépinières PLANFOR
RD 651
40090 UCHACQ - FRANCE
Tel : +33(0)5 58 75 90 80
Fax : +33(0)5 58 06 48 54